Les muscles sont nos alliés dans la perte de poids

Article
0
Les muscles sont nos alliés dans la perte de poids

Le muscle facilite le muscle. Cette affirmation peut laisser perplexe mais, force est de constater qu'une personne qui aura fait du sport toute sa vie aura moins tendance à faire du gras qu'un sujet sédentaire depuis sa naissance. Des scientifiques américains se sont penchés sur le fonctionnement physiologique du muscle. Ils affirment que « plus un corps est musclé, plus sa dépense énergétique de base est élevée ». Cela signifie que même au repos, une personne musclée a une consommation énergétique supérieure et doit manger plus pour y faire face.

Des données scientifiques à l'appui

L'université de l'Illinois a publié en 2010 une étude relative au Taux Métabolique Basal (MBR), ce qu’on nomme en français le « métabolisme de base », lié à l'importance de la masse musculaire.
Il est expliqué, dans cette publication que si les tissus musculaires sont prédominants par rapport aux tissus graisseux, le MBR est augmenté. De plus, il existe une longueur musculaire où la contraction musculaire devient optimale et efficace.
 
 

Le muscle augmente le métabolisme de base

Le métabolisme de base, c'est l’énergie dépensée par l'organisme pour assurer ses fonctions vitales, soit environ 50 à 70% de la dépense calorique quotidienne. Le cerveau utilise 19% de l’énergie totale, le cœur 7%, le foie 27%, les reins 10%, les muscles 18% et les autres organes 19%.
 
Il faut savoir que les muscles du corps sont « calorivores », ce qui n’est pas le cas du tissu adipeux, qui est une forme de stockage, ne consommant pas d’énergie.
 
Ainsi, pour augmenter son métabolisme de base, il est intéressant d’accroître sa masse musculaire. C'est un cercle vertueux.
 
De plus, pour que la contractilité musculaire soit optimisée, il faut varier ses séances d’entraînement : de la musculation sans matériel, du stretching, du cardiovasculaire, des cours dynamiques, des sports tel que le tennis ou la natation, du yoga… Cela permet de mieux habiter son corps, de l'aimer.
 
 

Quelques exercices de renforcement musculaire à effectuer partout

Pour développer les muscles du corps, il existe des exercices que l'on peut pratiquer au quotidien, en toute discrétion.
 
Pour renforcer les stabilisateurs (abdominaux et dos) on peut imaginer une ceinture qui entoure l'abdomen au niveau du nombril. Par la suite, cette ceinture pourra se serrer d'un cran, puis de deux, etc. Cela peut se pratiquer à la caisse des magasins, debout à son travail, dans la rue en marchant… Se tenir bien droit avec la poitrine fière renforce le plan postérieur. Tenir un placement correct oblige le corps à dépenser davantage d’énergie plutôt que d'être avachi. Ainsi, le MBR est augmenté.
 
Les fessiers et les cuisses se travaillent debout avec un seul appui sur une jambe. Le fait de décoller, en toute discrétion, à peine un pied du sol, principalement dans un bus, un métro ou un tramway, permet à ces muscles de se contracter. Les vibrations des transports en commun obligent à développer encore plus de tonicité pour conserver l'équilibre. Il faut arriver à rester 30 secondes sur une jambe et 30'' sur l'autre.
 
Pour le haut du corps, l'exercice doit s'effectuer assis sur une chaise en tenant son dos droit. Il suffit de positionner les coudes fléchis et serrés à la taille, puis de repousser, vers le haut, avec le plat de ses mains, le dessous du plateau de la table qui se trouve devant soi. Les biceps se contractent en statique. Idem avec les mains posées au dessus du plateau pour contracter l'arrière des bras. Il est important de rester ainsi sans bouger, dans ces deux postures, pendant 20 à 30 secondes.
 
Puis, pour construire durablement sa masse maigre, vous pouvez vous entraîner régulièrement avec les exercices sportifs proposés sur notre site.
 
 

Alors le muscle est-il un allié dans la perte de poids ?

Tout cela fait-il perdre du poids ? La réponse est clairement non ! Augmenter sa masse musculaire en étant plus actif est une bonne chose du point de vue de la santé physique et mentale, mais pour maigrir, ce qui compte, c’est d’adapter les quantités consommées à ses besoins réels, et de ne pas manger plus qu’on n’a d’appétit. Les individus à faible masse musculaire, et donc à faible métabolisme de base sont désavantagés en ce qu’ils sont conduits à manger de faibles quantités pour répondre à de faibles besoins. Ce qui est somme toute plus difficile que de devoir réguler ses apports par rapport à une forte quantité alimentaire. Plus difficile, certes, mais pas du tout impossible malgré tout !
 
 

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

A quoi sert réellement le sport dans ce cas ?

 

AU SUJET DE L'AUTEUR DE L'ARTICLE

Coach Sportif et Cognitif à domicile, Sylvie VOULLEMIER témoigne d'une expertise relative à l'activité physique, aux habitudes de vie, et aux Thérapies Cognitives et Comportementales . Elle exerce depuis plus de 30 ans à Marseille.

Page Google+ de la rédactrice de cet article : //plus.google.com/+Coach-sport-marseilleFr/about

 

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X