Le sport, c'est bon pour le moral

Article
0
Le sport, c'est bon pour le moral

« Fais de l'exercice ! Ca te fera maigrir ! » entend-on la plupart du temps. Les effets du sport sur le corps sont toujours mis en avant mais qu'en est-il de l'esprit ? Bien vivre l'activité physique que l'on s'est choisie est essentiel. Se l'imposer aurait des conséquences néfastes sur notre humeur !

L'activité physique : un élan d'optimisme dans notre vie

Lorsque l'on est stressé ou que des sentiments négatifs nous hantent, l'activité physique serait un bon antidote, un antidépresseur naturel. En effet, elle évacuerait nos idées noires comme par magie ! N'avez-vous jamais eu à faire face à une situation complexe ? De celles où l'on bout tellement de l'intérieur que l'on finit par passer le pas de la porte en disant : « Je vais prendre l'air. Marcher me calmera. » ? Cela vous a-t-il fait du bien ? Avez-vous retrouvé un état de sérénité après la tempête ?

Faire de la marche  rapide contribuerait à augmenter nos états d'âme positifs et à diminuer les négatifs. Dix minutes de marche rapide équivaudrait à quatre-vingt-dix minutes de bien-être. Trouver une activité à pratiquer chaque jour ou au moins quatre fois par semaine vous permettra de vous sentir mieux dans votre corps mais aussi dans votre tête !

Lors de situations de déprime ou de forte anxiété, l'activité physique améliorerait les capacités intellectuelles et la bonne humeur ! Ainsi, dans certains états de fatigue chronique, prescrirait-on, non pas du repos mais bien de l'exercice physique. Cela favoriserait un élan d'énergie et d'optimisme !

Faites de l'exercice mais vivez-le bien !

Attention, faire du sport ou décider de "se remuer" un peu, c'est bien, mais le faire volontairement en savourant ces moments, c'est mieux ! Ne subissez pas ce que vous vous imposez. Des études ont révélé que la présence mentale à l'exercice influe sur notre état psychologique. Avoir conscience du bien que l'exercice vous procure au moment où vous l'exécutez sera donc bien plus profitable. Ne forcez pas : la régularité est plus importante que l'intensité de l'effort. Si tout se passe bien, vous constaterez des changements au bout de huit semaines. La patience est le maître-mot !

Une activité physique de type aérobie (marcher, trottiner, pédaler) est conseillée une demi-heure, cinq jours par semaine. Enfin, adaptez vos exercices selon votre âge et votre condition physique. Après 65 ans, associez à vos activités des exercices de renforcement musculaire (soulever des objets, pousser, tirer), des exercices d'assouplissement (bouger doucement et étirer chaque partie de votre corps) et d'équilibre (tenir debout sur une jambe...), le tout dix minutes, deux fois par semaine.

Et n'oubliez pas, effectuez ces activités avec envie et surtout avec le sourire !

 

Pour en savoir plus :

Christophe André, Les états d'âme. Un apprentissage de la sérénité. , Paris, Odile Jacob, 2009

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X