Se sentir impuissant et manger à défaut d'autre chose

Article
1
Se sentir impuissant et manger à défaut d'autre chose

Vous vous sentez impuissant, dépassé par les événements, et vous mangez de manière incontrôlée pour vous consoler ? Il est pourtant possible de répondre autrement à cette émotion qui vous paraît si désagréable.

La maîtrise des émotions évite la dérive du comportement alimentaire

Faites un petit exercice. Donnez-vous une mission par définition impossible, comme par exemple de toucher le plafond en sautant. Tentez l’expérience avec ardeur. Qu’en retirez-vous ?

Surtout de la fatigue, et de la frustration. La conclusion de ce petit exercice est qu’en acceptant l’impuissance plutôt qu’en luttant contre, on économise de l’énergie et on gagne éventuellement en modestie et en humilité, comme le souligne la psychothérapeute spécialiste des comportements alimentaires Karen R. Koenig dans son ouvrage Food and Feelings Workbook. Mais encore faut-il repérer l’impuissance ! Elle se cache souvent derrière des sentiments plus familiers comme la déception devant une promotion finalement refusée, l’anxiété de rater son avion, la panique en se rendant compte que son portefeuille est resté dans un taxi... Ces sentiments déguisent notre impuissance. Scrutez-là, observez à quel moment, quelle que soit votre envie de lutter, la situation ne changera pas car vous êtes impuissant.

Avant de manger, demandez-vous si vous avez vraiment faim

Une fois l'impuissance repérée, on peut commencer à l’accepter. Il s’agit plus précisément d’admettre qu’on ne peut pas avoir de contrôle sur tout. Notamment sur son comportement alimentaire. Roger Gould, psychiatre et thérapeute américain auteur de l’ouvrage Shrink yourself sur les faims émotionnelles, explique à quel point la volonté de contrôler notre alimentation produit les effets inverses. Elle engendre des « craquages » pour des aliments sucrés ou gras, puis un sentiment de culpabilité... Stop ! Il recommande donc d’accepter l’impuissance plutôt que de se venger sur la nourriture. « On se sent impuissant à être 100% satisfait de sa vie ? Impuissant à faire taire nos doutes, impuissant à affirmer notre indépendance ? », interroge le spécialiste. La liste est longue et elle offre autant de raisons de se consoler en mangeant.

Mais on peut réagir autrement. C’est le but de la méthode Line-Coaching. Grâce à notre aide, vous changerez ce que vous êtes en mesure de changer, et vous accepterez ce qui ne peut pas être changé. Vous pourrez devenir davantage conscient de vos faims émotionnelles -déclenchées par une émotion et non un besoin physiologique- réussir alors à faire une pause, à laisser passer ce moment sans avoir besoin d’y répondre par un comportement alimentaire. C’est fou ce qu’on mange moins quand on cesse de manger en fonction de ses émotions !

Article
1

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X