Le sucre n’est pas l’ennemi de la santé

Article
1
Le sucre n’est pas l’ennemi de la santé

Tant de régimes insistent pour que vous éliminiez toute trace de sucre de votre alimentation... Ne soyons pas si extrêmes : les aliments sucrés ont du bon. Voici quelques points de repère sur le sucre et ses effets sur la minceur et la santé.

Le sucre réconforte. Selon notre façon de le manger, il ne nous fera pas grossir

« Ah non, pas de sucre dans le café ni dans le thé ; pas de sucre dans le yaourt, pas de banane, trop sucrée, et surtout pas de gâteau... », Lisa a en tête une liste très précise des aliments qu’elle mangera sans sucre ou qu’elle bannira car ce sont des aliments sucrés. Mais le sucre n’est pas si mauvais pour la ligne et pour la santé ! Par ailleurs, il a souvent ce côté réconfortant voire adoucissant qui le rend essentiel à notre bien-être psychologique. Double raison pour ne pas s’en priver, même quand on souhaite maigrir. En le consommant avec modération, le sucre n'aura pas d'indicence sur la santé.

Dernièrement, l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rendu un avis conseillant un apport en glucides totaux -ceux issus d’aliments contenant de l’amidon comme les pommes de terre et les pâtes, et les glucides simples comme les sucres- compris entre 45 et 60 % de l'apport énergétique total. En bref, la moitié de notre alimentation peut être une alimentation équilibrée tout en provenant des glucides, dont les sucres. Ils ne sont donc pas l'ennemi de notre santé.

Le sucre n'apporte des calories en trop que si nous le mangeons sans faim réelle

L’agence européenne explique bien qu’aucune étude ne montre d’association positive entre les apports en sucre et l’obésité. Elle indique que, pour des aliments solides, des apports élevés en sucres comparés à des apports élevés en amidon n'ont pas d’effet différent. En revanche, une question reste en suspens sur le lien entre les calories liquides contenues dans les boissons sucrées et la prise de poids. Les experts européens concluent que les questions sur les sucres et la santé relèvent plus des modes de consommation des produits sucrés que de l'apport en sucre en lui-même. Le sucre peut avoir une influence néfaste sur le poids en fonction de la fréquence, la quantité et le contexte de la prise de l’aliment sucré.

On en conclura dans un premier temps que si vous appréciez le goût du sucre, rien ne sert de se l’interdire dans le cadre d’un régime alimentaire. Ni même suite à un régime, lors d’une période de stabilisation du poids. Ce qui est mauvais pour la santé, c'est de s'interdire des aliments car cela pousse ensuite à se jetter dessus à la première occasion. Il est donc intéressant sinon essentiel, comme le propose LineCoaching, de regarder comment vous mangez le sucre et peut-être de changer votre comportement alimentaire. Par exemple, le sucre est-il un aliment réconfortant, venant parfois vous consoler alors que vous n’avez pas faim ? C’est le cas pour tant de gens ! Mais l’aliment sucré consommé sans appétit ne correspond pas à un besoin physique, il ne répond pas à une faim réelle, ce sont des calories ingurgitées « en trop ». Là est le problème qui va à l'encontre de la minceur. LineCoaching n’éliminera jamais le sucre, mais notre méthode permet d’apprendre à le déguster à propos, pour combler une faim, sans provoquer de kilos superflus.

Article
1

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X