Les dangers et inconvénients des régimes restrictifs

0
Les dangers et inconvénients des régimes restrictifs

A long terme, les régimes restrictifs donnent des effets mitigés voire s’avèrent inefficaces si l'on veut maigrir durablement. Plus grave, leurs effets sur la santé sont néfastes.

Le surpoids, problème préoccupant de notre société, ne peut être réglé par ce type de régime

32 % des Français sont touchés par le surpoids et 15 % par l’obésité. Les régimes alimentaires ont donc le vent en poupe et il existe une multitude de méthodes. Mais celles-ci peuvent s’avérer dangereuses, d’autant plus qu’elles sont souvent adoptées par des personnes qui n’en ont pas besoin : même les minces veulent mincir ! Voilà le constat de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) qui a décidé de mener une longue étude sur ces régimes qui font fureur, qu’ils se nomment Atkins, Cohen, Detox, Dukan... Ses résultats ont été publiés en novembre 2010, sous le titre : « Evaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement ». La liste de risques et de dangers recensés y est particulièrement longue.

Ce rapport souligne les risques nutritionnels des régimes amaigrissants. Les différents régimes étudiés sont synonymes de déficit alimentaire en glucides, en lipides, parfois en protéines. Ils entraînent des carences en fer, en fibres, en calcium, en magnésium et en vitamine C, D ou E... L’étude relève les divers effets secondaires, même mineurs, des régimes hyperprotéinés comme la méthode Dukan. Elle évoque la mauvaise haleine, la soif, la diarrhée, la constipation et les nausées. Elle insiste sur un problème spécifique à ces régimes : l'excès de sel (sodium), « ce qui représente un facteur majeur d'élévation de la pression artérielle et un facteur de risque de maladies cardiovasculaires ».

Les jeûnes provoqueraient des risques graves pour la santé

L’étude de l’ANSES est plus sévère encore avec les régimes detox ou les jeûnes qui n’auraient aucun intérêt pour perdre du poids durablement et altéreraient profondément le métabolisme. Pour tous ces régimes alimentaires, protéinés ou detox, des risques osseux ou rénaux sont mentionnés. L’étude constate une diminution moyenne de 1% à 2% de la densité minérale osseuse pour une perte de poids de 10%. Sans oublier les risques psychologiques. Selon l’ANSES : « La dépression et la perte de l'estime de soi sont des conséquences fréquentes des échecs répétés des régimes ».

Pour couronner le tout, l’agence estime que la reprise de poids est quasi inévitable. Elle concernerait 80% des personnes « après un an et cette proportion augmente avec le temps », surtout en l’absence d’activité physique.

Notre méthode, qui n’a rien d’un régime, qui fait figure « d’anti-régime » échappe à ces critiques. Notre programme minceur, s’appuyant sur une double expertise en nutrition et en psychologie, tient compte de vous, de votre personnalité.

0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X