Régime Seignalet : le précurseur du régime paléo

Article
0
Régime Seignalet : le régime santé « ancestral » du régime paléo

Le régime Seignalet, dit aussi « ancestral », est la première version française du régime paléo. Il prône le retour à l’alimentation des « chasseurs-cueilleurs » de la Préhistoire, pour soigner quelque 91 maladies chroniques. Un régime santé très contraignant et non validé scientifiquement. 

Le point sur le régime Seignalet 

régime Seignalet a été mis au point dans les années 80 par le médecin et biologiste Jean Seignalet, ancien interne des hôpitaux de Montpellier, spécialiste en immunologie et rhumatologie

Selon lui, notre alimentation moderne serait à l’origine de 90% des maladies de notre époque, notamment les maladies chroniques très invalidantes et difficiles à guérir.


Notre organisme ne parviendrait pas à digérer les produits transformés de l’agriculture, ce qui créerait une porosité au niveau de l’intestin laissant passer dans notre organisme des molécules bactériennes et toxiques à l’origine des nombreuses maladies chroniques. 

Mais l’alimentation, qu’il qualifie dans son célèbre ouvrage de référence de troisième médecine (après la médecine classique et les médecines douces) peut selon lui guérir ces maladies. Avec un retour à l’alimentation préhistorique des chasseurs-cueilleurs qui ne connaissaient pas l’agriculture : une alimentation « ancestrale, hypotoxique, originelle ». Le régime Seignalet est ainsi précurseur du régime paléo moderne.

Le régime Seignalet est un régime draconien :

  • sans gluten, sans « céréales modernes » et tout produit en contenant : blé, maïs, épeautre, seigle, millet, avoine, kamut, orge...

  • sans caséine, sans aucun lait ou produit laitier d’origine animale

  • sans produits cuits à une température dépassant 110 °C

  • sans huiles ou margarines cuites ou extraites à chaud

  • Les produits en conserve sont à éviter

  • Les protéines animales sont limitées à 1 fois par jour

Les recettes du régime Seignalet privilégient avant tout le crudivorisme : manger cru autant que possible, légumes, fruits et oléagineux, mais aussi viandes, œufs, poissons et crustacés. 
On retrouve beaucoup dans les menus des recettes du régime Kousmine.

Régime Seignalet : les « avantages » d’un régime santé

Le Dr Seignalet a répertorié 91 maladies chroniques qu’il a divisé en 3 catégories, et sur lesquelles il affirme, sans fournir cependant la moindre preuve scientifique, que son régime serait efficace :

  • 98% de réussite sur les maladies « d’élimination » : colite, urticaire, psoriasis, asthme, bronchite chronique... 

  • 92% de réussite sur les maladies « d’encrassage » : migraine, spasmophilie, acné, arthrose, fibromyalgie, diabète de type 2, dépression nerveuse, cancer...

  • 85% de réussite sur les maladies auto-immunes : polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, maladie cœliaque, lupus, sclérose en plaques...

Les inconvénients du régime Seignalet

Le régime Seignalet fait partie de ces régimes qui dénigrent les aliments « modernes ». Et on remarquera que pour le bon docteur, le moderne commence voilà déjà 7000 ans, aux débuts de l’agriculture ! Il recommande de manger comme nos ancêtres, des ancêtres dont l’espérance de vie plafonnait aux environs de la trentaine. Tandis que cette alimentation traditionnelle, si décriée, qui est la nôtre, n’est pas un frein à une espérance de vie actuellement aux alentours de 90 ans, d’ailleurs en constante augmentation. Cherchez l’erreur…

Enfin, pour ceux qui voudraient en faire un régime amaigrissant, rappelons que tous les régimes restrictifs, y compris les plus farfelus, font maigrir… dans un premier temps, pour mieux faire grossir dans un second temps

Si vous désirez perdre du poids durablement, adoptez plutôt une méthode sans régime telle que la méthode LineCoaching.

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Haut de page 
X