Ronde et bien dans sa peau, comme Christina Hendricks

Article
3
Ronde et bien dans sa peau, comme Christina Hendricks

On l’admire, elle ne s'affame pas pour mincir. Cette actrice anglo-américaine, ronde et bien dans sa peau, a connu la célébrité grâce à la série Mad Men, décrivant le milieu de la publicité à New York dans les années 50. Depuis, ses rondeurs assumées ont fait le tour du monde !

 

La belle rousse, ronde et bien dans sa peau, ne s’attendait pas à une telle cote de popularité. Le visage de Christina Hendricks, actrice anglo-américaine, fait le tour du monde depuis le succès de la série américaine Mad Men décrivant le monde de la publicité new-yorkaise. Elle y joue l’un des rôles principaux, celui d’une secrétaire intelligente, fine et d’une indépendance rare pour les années 1950. Et ce sont surtout ses formes qui ont marqué les esprits.

 

Ronde et bien dans sa peau… et en plus célèbre

1m71, des formes généreuses et rondes, une poitrine bonnet E… L’actrice fut élue «femme la plus sexy de 2010» par un célèbre magazine masculin américain, Esquire, qui avait sondé un panel de femmes pour établir son classement. La jolie rousse fait l’unanimité et plait aux femmes car elle n’affiche pas une silhouette mince et ne correspond pas forcément aux canons de beauté hollywoodiens.

Elle se teint en rousse depuis l’adolescence, une couleur de cheveux qui suscite rarement des cris d’extase. Elle a des rondeurs et s’habille en taille 44 quand les actrices américaines de séries portent toutes des jeans taille 36. Elle défend un style et des attitudes élégantes très éloignées de la vulgarité si fréquente chez les actrices de séries américaines.

Christina Hendricks fut la première étonnée de devenir ainsi une icône. Et elle trouve même qu’on en fait beaucoup trop, s’étonnant lors d’interview de cette obsession pour son corps et ses formes pulpeuses. Elle est ronde et bien dans sa peau mais regrette que les médias fassent une telle fixation sur le corps des femmes plutôt que leur talent.

Pour autant, elle reste régulièrement questionnée sur ses formes, son régime alimentaire, sa confiance en soi... Et l’actrice se dit tout simplement bien dans sa peau ! Elle se plaint en rigolant des micro robes que les créateurs mettent à disposition lors de festival, ne lui allant absolument pas. Elle confiait au quotidien américain le New York Times : « Bien sûr, comme toutes les femmes, j’aimerais perdre quatre à cinq kilos mais finalement, lorsque je me vois en photo sur le tapis rouge, je me trouve bien ainsi ! ».

Aimer manger, aimer son corps et mincir

L’actrice anglo-américaine préfère donc raconter le plaisir qu’elle et son mari prennent à cuisiner des plats à avec beaucoup d’épices, notamment des plats indiens, mais aussi des spaghettis bolognaises… « J’aime la nourriture, j’aime manger ! », a-t-elle ainsi l’habitude de clamer, sans nier surveiller son poids.

Cette attitude lui a valu les louanges de la ministre britannique en charge de la Parité, Lynne Featherstone, la décrivant comme un modèle féminin : « Christina Hendricks est fabuleuse, nous avons besoin de ce genre de modèles (…).C’est formidable d’avoir des icônes avec des formes », confiait la Ministre en juillet 2010 au Sunday Times.

Oui, l’actrice est un modèle en ces temps de minceur imposée. Attention, il ne s’agit pas de dire que l’on doit cesser tout régime et perdre notre envie de mincir. Mais de se fixer des objectifs correspondant à notre morphologie et surtout de commencer par aimer son corps ! Par exemple ? Jouer de ses hanches, de sa petite taille, de ses bras ou de ses mollets rondelets… Regarder notre corps avec un sourire et l’emmener avec amour sur le chemin de l’amincissement.

Article
3

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X