Les 10 conseils pour profiter des fêtes sans stresser pour son poids

Par kim22
7
Ah, les fêtes de fin d'année... Si pour beaucoup, elles riment avec cadeaux, repas gourmands, et tables joliment décorées, pour d'autres, elles sont synonymes d'écarts alimentaires en tous genres. Il est vrai que les repas de fin d'année sont souvent gargantuesques et il est bien difficile de résister à la tentation. Sucré, salé, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les envies. Pas de panique! Linecoaching vous donne 10 conseils pour en profiter tout en sachant raison garder.

1/ Le mot d'ordre de vos journées de fêtes: le plaisir!

A l'approche des fêtes, vous voulez penser à tout. Et plus particulièrement, à la façon dont vous allez gérer la tentation. Un conseil: dédramatisez! Évitez de commencer vos journées en prévoyant de vous restreindre, car cela vous compliquera plus la tâche qu'autre chose. Il est tout à fait normal de prendre 1 ou 2kg au moment des fêtes. Vous les reperdrez aussi vite en respectant de nouveau vos sensations de faim les jours suivants.

2/ Votre meilleure amie à table: votre faim

Idéalement, il faudrait ne manger que lorsqu’on a faim. Mais durant les fêtes, c’est mission impossible ! Comment refuser ce qu’on vous offre sans vexer votre hôte, sans paraître trouble-fête ? Alors oui, vous allez parfois manger sans faim. Mais si goûter ce qu’on vous offre est un devoir, vous n’avez pas besoin de vous gaver pour autant. Lorsque la faim n’est pas au rendez-vous, le plaisir à manger sera médiocre. Mangez alors le minimum, même si c’est apparemment délicieux. Ne vous inquiétez pas : il y aura encore plein de bonnes choses un peu plus tard.

3/ Mettez vos sens à la fête!

Les fêtes mettent tous vos sens en éveil : une belle table décorée avec soin illumine la pièce, des odeurs alléchantes vous parviennent de la cuisine, les discussions sont enjouées... Lors de votre repas, éveillez tous vos sens: sentez ce que vous allez manger, prenez le temps de goûter en détaillant chaque arôme et chaque saveur. Et pourquoi pas, déguster avec vos yeux aussi! Vous verrez que votre repas prendra une toute autre dimension. Pensez à vous faire plaisir, en prenant le temps de partager vos impressions gustatives avec vos amis et les membres de votre famille.

4/ Ne pas confondre la faim et la soif ou encore la faim et les envies de manger émotionnelles (EME)

En début de repas, si vous n'êtes pas sûr(e) de votre faim, buvez un verre d'eau. Il est important de distinguer votre faim de vos autres envies. En agissant ainsi, vous éviterez ainsi de confondre la faim et la soif, et vous aborderez le repas plus sereinement. Lorsque vous n'arrivez pas à faire la différence entre la vraie faim et vos EME, votre premier réflexe doit être de fermer la bouche! Eh oui, ce geste tout simple vous invite à marquer un temps d'arrêt avant de mettre un aliment dans votre bouche. Il vous oblige également à respirer par le nez. Ainsi, vous vous placez dans une bonne position pour faire quelques respirations en pleine conscience.

5/ "Déjeunez en paix", difficile pendant les fêtes!

Les fêtes sont souvent l'occasion de voir du monde. Le brouhaha ambiant et l'effervescence de ce moment de partage ne donnent pas toujours la possibilité de se centrer sur soi. C'est tout à fait normal et cela nous concerne tous. Ce n'est pas grave! Lorsque vous avez un moment de répit dans la journée, ou pendant la soirée, faites une petite pause et demandez-vous où en sont vos signaux de faim. Si la faim n'est plus là, attendez avant de manger à nouveau.

6/ Prenez votre temps

A table, le meilleur moyen de respecter ses sensations alimentaires, c’est de prendre son temps. Dégustez, faites des pauses, écoutez votre corps. Posez vos couverts quelques instants et interrogez-vous : une bouchée de plus est-elle nécessaire ? Et si vous laissiez de la place pour le dessert ? Vous verrez que prendre votre temps vous permettra de mieux apprécier votre repas.

7/ Le grignotage, oui, mais dans de bonnes conditions

Les fêtes sont l’occasion de partager avec sa famille, notamment des bonbons, des chocolats, des confiseries... Toutes ces tentations arrivent souvent entre deux repas. Si vous décidez de grignoter, faites-le dans de bonnes conditions: installez-vous au calme en mangeant lentement et en appréciant ce moment sans culpabilité. Vous avez droit à cette petite gâterie. Vous aurez sans doute un peu moins faim un peu plus tard, voilà tout.

8/ Envie de manger émotionnelle en vue

Si vos émotions vous submergent et que vous souhaitez manger pour vous apaiser, faites-le en pleine conscience. Pour vous aider à y voir plus clair, prenez une feuille et notez l’émotion associée à la prise alimentaire. Cela vous permettra de voir ce que vous recherchez, à savoir de l’apaisement, de la récompense, du réconfort… Mieux cerner vos envies de manger émotionnelles vous aidera à mieux gérer vos émotions.

9/ Gentillesse et bienveillance

On ne vous le dira jamais assez : prenez soin de vous. Soyez bienveillant(e) avec vous-même, vous n’avez pas de raison de vous blâmer sans cesse. En cas d’excès, dites-vous que c’est bien normal, durant cette période de l’année, et que votre appétit sera aux abonnés absents par la suite. Vous adapterez vos prises alimentaires à la taille de votre faim dans l’après-fête, et tout se rééquilibrera en une semaine à dix jours.

10/ Le plaisir est partout

Les fêtes sont une excellente opportunité de multiplier les plaisirs : recevoir des cadeaux, discuter avec ses proches, jouer avec les enfants... Prendre le plaisir partout où il se présente, c’est une bonne façon de prendre du recul vis-à-vis de la nourriture et de recharger vos batteries pour la nouvelle année qui se présente. Bonnes fêtes !

Par kim22
7

Dans la même rubrique

Nos conseils pour éviter les kilos d'hiver !

Article
0
Chaque année, c’est la même chose. Quand l'hiver s'installe, nous n’avons qu’une seule envie, c’est surtout ne pas mettre le nez dehors et s’emmitoufler sous la couette…
Lire plus

Maigrir à 50 ans: adoptez les bons reflexes

Article
0
Vous avez cinquante ans et vous voulez maigrir ? Voilà une excellente résolution ! Mais on a plus de mal à maigrir à la ménopause que lorsque l’on affiche ses trente…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique

Commentaire

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X