Faims et envies de manger

Article
Par kim22
0

Eliane ne sait pas toujours déterminer si ce qu’elle ressent face à un aliment est de la faim ou une simple envie de manger. Il arrive également qu’alors même qu’elle se croit rassasiée, elle ait encore de la place pour un aliment qui lui est présenté ou pour autre chose de bien précis. Comment peut-elle s’y retrouver pour respecter ses sensations alimentaires ?

La faim est un signal de notre corps qui nous indique que celui-ci a besoin de nourriture afin de faire face aux besoins énergétiques. Mais on peut avoir envie de manger pour d’autres raisons que la faim biologique. Essayons d’y voir plus clair !

La faim des yeux

Les professionnels du marketing et de la restauration l'auront compris avant vous : la vue peut être trompeuse. Parfois, même si vous sortez de table et que vous avez mangé bien assez, vous pouvez vous laisser tenter par un aliment joliment présenté et qui vous évoquera du plaisir en bouche. C'est sur ce principe que bon nombre de publicités sont construites pour vous faire succomber. Il convient donc à tout moment de vous concentrer sur vos sensations corporelles pour savoir si vous avez vraiment faim.

La faim qui vient du nez

Celle-ci fait écho à notre instinct animal et le « goût » que nous percevons des aliments a une composante olfactive majeure. Ainsi même lorsque l’estomac est rempli, une odeur qui évoque un aliment particulier peut donner envie de manger. C’est pourquoi les scientifiques et surtout les enseignes de restauration se servent de notre odorat pour nous attirer et nous faire consommer davantage. Des expériences ont en effet montré que quand on diffuse des arômes alléchants d’un aliment, les personnes mangent davantage d’aliments qui s’en rapprochent.

La faim qui vient de la bouche

Nos préférences alimentaires sont établies par notre culture et notre éducation. Vous aimez ce qui est comestible et rattaché à des goûts découverts dans l’enfance. De plus, si vous avez le désir de consommer un produit déterminé, et si ce n’est pas cela que vous êtes en train de consommer, vous mangerez davantage de ce produit insatisfaisant, à la recherche d’un plaisir qui ne vient pas ! Mangeons donc ce qui nous fait plaisir, car la frustration de manger autre chose risque de nous faire manger en excès !

La faim qui vient de l’estomac et des intestins

Les gargouillis de l’intestin, une sensation de vide de l’estomac sont des manifestations classiques de la faim. Mais ce ne sont pas les seuls : une gorge serrée, une tête lourde ou une sensation de mal de tête, une difficulté de concentration, et même une mauvaise humeur, de l’irritabilité sont autant des signaux que le corps réclame du carburant. Il s’agit de savoir détecter ces signaux avant qu’ils ne deviennent désagréables, de savoir manger pour une faim modérée, sans attendre d’avoir l’estomac dans les talons !

La faim des cellules

Notre organisme a la capacité de savoir ce qui lui manque et nous pousse à manger des aliments qui contiennent les nutriments qu’il ne reçoit pas en quantités suffisantes. Ainsi, les envies des femmes enceintes, par exemple, peuvent répondre à un besoin physiologique réel. De même, les saisons impliquent que nous ayons envie de certains aliments plutôt que d’autres. Prendre le temps de se concentrer sur vos désirs alimentaires, vos appétences, peut aider à mieux répondre aux besoins de l’organisme.

La faim commandée par le cerveau

Celle-ci se rapporte aux différentes caractéristiques habituellement attribuées aux aliments, aux critères nutritionnels qui conseillent ou déconseillent tel ou tel aliment ou catégorie d’aliments. Cette « faim » est la moins efficace, car rien n’est plus variable que les jugements d’ordre nutritionnels. D’une étude à l’autre, tel aliment est tantôt décrié, tantôt porté au pinacle. La meilleure façon de savoir si ce que vous mangez est bon ou mauvais pour vous est sans doute d’écouter attentivement les messages de votre corps.

La faim qui vient du cœur

Ce dernier type de faim correspond aux souvenirs et aux évocations que suscitent des plats, des aliments particuliers. Les plats que vous consommez sont plus ou moins bons et satisfaisants en fonction des souvenirs qui s’y rattachent. Et c’est souvent non pas le véritable goût en bouche la nourriture qui nous fait dire qu’elle est délicieuse ou au contraire insipide, mais davantage les souvenirs qui s’y rattachent, les émotions évoquées. Ainsi, de banales madeleines évoqueront des souvenirs enfouis, qui seront autant de nourritures affectives et nous combleront.

Article
Par kim22
0

Dans la même rubrique

Nos 6 conseils pour ne plus avoir toujours faim !

Article
0
Êtes-vous comme Sylvie qui a faim tout le temps ? Ou comme Dominique qui a la sensation d’avoir toujours faim de sucré ? Ou plutôt comme Corinne et Sophie, qui ont…
Lire plus

Au secours, j’ai faim ! (épisode 1)

Avis d'experts
4
La faim, c’est bien. J’ai faim, je mange et je me fais plaisir. Quand je n’ai plus faim, je m’arrête et je vaque à mes occupations. C’est simple, non ? Alors, pourquoi…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page