Bienfaits des poires : ne la négligez pas dans votre alimentation

Article
0
Bienfaits des poires : ne la négligez pas dans votre alimentation

Des pommes, des bananes... Des poires ! Apprenons à savourer ce fruit vitaminé qui recouvre les étals à l’automne, en distinguant ses variétés et ses saveurs.

Qui ne rêve pas de laisser fleurir un beau poirier dans son jardin... Mais la beauté de l’arbre ne fait pas tout : les poires ont besoin de la main de l’homme pour être dégustées. Une fois cueillies, elles doivent reposer en entrepôt pour finir de mûrir. Elles acquièrent ainsi cette texture tendre et sucrée. A nous les savoureuses poires du marché qui recouvrent les étals à l’automne !

La poire contient beaucoup de vitamines, ne la négligez pas dans votre alimentation

En France, elle apparaît à la Renaissance et obtient ses lettres de noblesse sous le règne de Louis XIV. La poire y acquiert même le statut de fruit royal. Mais au-delà des modes, la poire demeure un excellent fruit pour notre organisme. Sa chair et sa peau sont riches en fibre, en vitamines A ainsi qu'en vitamines C, en phosphore et en potassium. Inutile donc de céder à la mode des compléments alimentaires puisque tous nos besoins nutritionnels peuvent se trouver dans les porduits frais. La poire se décline sous différentes formes, la plus classique, oblongue donc arrondie vers le bas, mais aussi des rondes et des ovales. Il en existerait aujourd’hui des centaines de variétés.

Nous les distinguons en fonction de leur période de maturation, selon les saisons. La Williams (ou Bartlett) est l’une des poires les plus populaires en automne et en hiver. Sa chair granuleuse et sucrée s’apprécie aussi bien crue que cuite. Attention à ne pas la consommer trop mûre, au risque de la trouver farineuse. La Comice se déguste également d’octobre à février. Très réputée, c’est l’une des poires les plus juteuses et les plus sucrées. Son goût raffiné s’accommode parfaitement à certains fromages. On la distingue grâce à sa forme arrondie et sa couleur jaune. Dégustez encore la poire d’Anjou, bien sucrée. Verte ou rouge, on la reconnaît à sa forme ovale comme un oeuf. De l’automne au printemps, mangez aussi la Bosc, à la forme allongée et la peau brune, plus rugueuse que les autres. Sa chair est ferme et croquante. Elle a l’avantage de garder tout son arôme et sa forme à la cuisson, elle est donc parfaite pour préparer des poires pochées. Quant à la Guyot, elle se croque l’été. Lourde, la peau brillante, elle est très rafraîchissante.

Composez des repas équilibrés en incluant des desserts à base de fruis

Choisissez bien vos poires, au risque de les trouver amères. Ne les achetez pas trop dures. Leur odeur doit être prononcée et la chair doit céder légèrement sous la pression du doigt. Souvenez-vous que la poire mûrit vite, il est difficile de la garder plus d’une semaine. Une solution consiste à la conserver dans un saladier avec des bananes ou dans un sac de papier que vous percerez et placerez dans un endroit sombre et sec. Vous pouvez aussi la laisser quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Dans ce cas, n’oubliez pas de sortir la poire avant dégustation, afin de la manger à température ambiante. Enfin, n’hésitez plus à la cuisiner. Tentez les pâtes aux poires et gorgonzola, fabuleux mélange poire et fromage qui associe une Comice à un roquefort ou un gorgonzola. Laissez-vous séduire par une poire chaude arrosée de chocolat fondu puis lancez-vous dans une délicieuse poire Belle-Hélène, accompagnée d’une boule de glace et de chantilly. Ou encore, dorez simplement les poires sur le grill, en tenant la poêle au dessus du feu, pour les laisser caraméliser avec du jus de citron et quelques pincées de sucre de canne.

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X