Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 4 € le 1er mois

J'ai peur de maigrir

Article
Voting

45 avis

21

Nombreuses sont les personnes qui souhaitent maigrir, et si vous lisez cet article, vous en faites sûrement partie. Seulement, même s'il existe un réel désir lié à la perte de poids, il peut y avoir des résistances qui freinent l'amaigrissement. Si vous avez peur de maigrir, voilà comment les désamorcer.

Photo
J'ai peur de maigrir
Body

Cesser d'avoir peur de maigrir en comprenant l'origine des kilos superflus

Il faut déjà comprendre de quoi il retourne. Penser qu'il s'agit juste d'une question de poids et d’alimentation s'avère réducteur.

Peur de maigrir ? C'est le cas de Martine. Elle vit depuis des années avec ses rondeurs et ne s'en accommode guère. Elle a essayé différents régimes amaigrissants, sans succès. En réalité, si elle change son regard sur la situation, elle va s'apercevoir que ses kilos en trop masquent un problème plus essentiel. Sa peur de maigrir cache la peur de la séduction et de ce qu’elle implique. Car elle sait très bien que quand elle maigrit, elle attire davantage les hommes et se retrouve dans les situations qu'elle cherche à tout prix à éviter. Elle va donc devoir affronter sa peur de maigrir pour perdre du poids. En l'occurrence, il va lui falloir travailler sur son estime de soi, apprendre à s'affirmer, accepter de séduire et d’être séduite pour maigrir.

En effet, comme le note Jean-Philippe Zermati dans son ouvrage Maigrir sans régime, des difficultés psychologiques peuvent conduire à « surinvestir un corps gros ou à surinvestir la nourriture ». Le corps gros peut effectivement faire partie du système de défense : les kilos protègent inconsciemment d'un danger extérieur. Du coup, même si on ne les assume pas, on en retire toutefois des « bénéfices inconscients dont on ne parvient pas à se séparer », ce qui freine voire annihile carrément l'amaigrissement... Le poids, une barrière

La résistance au changement

Pour tout changement de taille, au sens propre comme au sens figuré, il faut donc être prêt. Si l'on n'arrive pas à maigrir même en le voulant, c'est peut-être parce que l'on résiste inconsciemment au changement. Parfois une situation, aussi inconfortable soit-elle, peut tout de même paraître rassurante dans un sens puisqu'elle correspond à une situation connue. Mais pour changer justement, il faut o-ser. Et oser implique de sortir des sentiers battus, d'aller vers l'inconnu. Une démarche angoissante pour les personnes qui éprouvent le besoin de tout contrôler, en commençant par leur alimentation.

Pour surmonter sa peur de maigrir, et maigrir durablement, il faut donc garder cet élément-là à l'esprit et aussi avoir la bonne méthode pour modifier en profondeur son comportement alimentaire et ses conduites relationnelles. Il faut apprendre par exemple à déguster, à se fier à ses sensations alimentaires comme la sensation de faim, ou la sensation de satiété, apprendre à manger ce qui nous fait plaisir en respectant nos vrais besoins, mais aussi, il faut apprendre à se connaître, reconnaître ses failles, et savoir se faire confiance. N'est-ce pas justement ce que propose le programme LineCoaching ?

 

Pour en savoir plus :

Jean-Philippe Zermati, Maigrir sans régime, Odile Jacob, 2011

Article
Voting

45 avis

21

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

Julie_Ju.
dim 06/07/2014 - 21:59
Cet article fais écho en moi... J'ai déjà vu le regard des hommes changer j'ai beaucoup maigri (me faire inviter de nombreuse fois avec un peu trop d'insistance, entendre des commentaires sur mon passage "t'as vu le corps qu'elle a celle là !", les sifflements, les regards lourds qui mettent mal à l'aide et que l'on tente d'éviter, etc), peut être que c'est plus "confortable" d'être ronde et d'y être moins souvent confronté... Je manque de confiance en moi, j'ai du mal à me voir "femme", et j'ai également du mal à accepter le changement... Ceci expliquant peut être cela à mon surpoids, et au comportement paradoxal que j'observe souvent chez moi : si le matin la balance m'affiche que j'ai perdu du poids, je me surprends à absorber des quantités astronomiques de nourriture dans la journée. Lorsque l'on me fait remarquer que j'ai maigri, que cela me va bien et que je dois continuer, je me mets à me "remplir" de tout ce que j'ai sous la main dans la journée, et parfois même les jours qui suivent... Je vais devoir apprendre à me connaitre et à gagner en confiance en moi...
anne56.
lun 21/04/2014 - 23:16
bonsoir à tous, avec le stress et l'anxiété, la séduction est un des problèmes qui m'empèchent de maigrir depuis des années et je suis à la fois surprise de voir que cela concerne beaucoup de monde et un peu réconfortee de ne pas etre la seule à ressentir ces sentiments. J e suis tout à fait d'accord que cela représente une agression et un harcelement et malheureusement la peur est ma seule réponse et maintenant les kilos pris depuis ma grossesse. j'ai quand meme envie de me plaire à moi-meme et je viens de m'inscrire sur le programme que je découvre petit à petit. Bonne chance à tous.
anne56.
lun 21/04/2014 - 22:56
Bonsoir à tous, avec ,le stress et l'anxiété, l
SoniaReyne.
dim 20/04/2014 - 22:21
Poufffffff, je suis a la fois ravie et à la fois consternée de découvrir que je ne suis pas la seule a ne pas savoir comment me défendre du désir des autres lorsque je suis mince ! Comment me protéger de l'envie, de la jalousie, de la malveillance ou tout simplement du désir ? Et bien mon Dieu, j'ai bien peur de devoir faire contre les "c..." mal éduqués qui ne savent pas se tenir, puisque je suis obligée de reconnaitre qu'ils existent, et d'apprendre à leur dire NON, parce que je ne suis plus une petite fille sidérée, je suis une femme, même mince, et j'ai le droit d'être séduisante sans être à disposition de tous !
Suzon.
jeu 06/02/2014 - 12:06
J'ai pris conscience très récemment que mon poids était une protection contre le regard que mon père porte sur les femmes. En refusant d'être "séduisante" selon ses critères à lui, je refuse qu'il porte un regard sexué sur moi.
cathycatcat.
lun 20/01/2014 - 17:47
je lis les forums les dates sont loin y a plus personne ? je viens de m inscrite ai je fait l erreur ?
cathycatcat.
lun 20/01/2014 - 17:45
bonjour je suis nouvelle depuis aujourd hui je suis tombé sur ce passage qui et exactement ça pour ma part je cite "Sa peur de maigrir cache la peur de la séduction et de ce qu’elle implique. Car elle sait très bien que quand elle maigrit, elle attire davantage les hommes et se retrouve dans les situations qu'elle cherche à tout prix à éviter." alors la je dit bingo !!! j avais pris sans prendre consciente que c était réellement ça mon problème en gros je ne veut plus plaire car les sentiments me met en panique total mais maintenant la question est comment faire pour stopper ce processus infernal partagé entre la honte de se voir grosse et pas l envie de maigrir pour plaire, je précise que ça n as pas empêché certain d être attiré meme avec les kilo de trop et a mon grand regret bien sur
cornelia21.
mar 05/11/2013 - 10:28
Je me retrouve tellement dans cet article ! La peur de séduire! Quand on perd du poids, on attire davantage la gente masculine! On est plus séduisante (non pas qu'on ne l'était pas avant...)! Personnellement, je trouve ça très angoissant! Qu'est-ce que cette situation me fait peur! Mais comme le dit l'article, le verle-clé est OSER! Un travail sur l'estime de soi est nécessaire!
martinepaquet.
sam 02/11/2013 - 08:56
"Pour moi aussi la peur de maigrir existe ,mais je ne sais pas pourquoi .. Le fait de vieillir ne change rien j'ai 63 ans et j'aime me plaire sauf que je me réfugie dans un poids qui m'empêche de me séduire ... C'est paradoxal j'ai toujours eu des problèmes de poids tout en réussissant à ré maigrir quand ma vie était excitante et je me disais que quand je serai vieille je mangerai tout ce qu'il me plaira et je n'aurai pas a me soucier de mon poids .. Hélas j'ai toujours envie de me débarrasser de ces kilos en trop ...et ma vie en ce moment n'est pas excitante .... " tout à fait mon cas et j'ai 59 ans
Tamata.
dim 27/10/2013 - 11:28
Même à 61 ans, j'ai toujours cette problématique. Je suis mal à l'aise avec la séduction et les hommes. Dés que je veux maigrir, signe d'une force vitale qui revit, je suis confrontée à ce que cela peut induire chez l'autre. Avec un environnement familial rassurant ou un travail prenant, rester grosse est assez confortable. Par contre, en situation inverse, et envie d'aller vers les autres, il faut se confronter à l'image qu'on renvoie.
Marie-Angèle.
mar 22/10/2013 - 12:56
Dans mon cas, c'est la résistance au changement et je me reconnais dans ce que dit Suzon. C'est très intéressant de lire ce que vous avez toutes et tous à dire, ça me permet de me sentir moins isolée. Et lire ces articles est très éclairant aussi. Bon courage !
Anne.M.
mar 24/09/2013 - 12:13
Encore un excellent article dans lequel je me retrouve.
Suzon.
mer 28/08/2013 - 16:31
Je pense effectivement qu'une part de moi est en résistance face à la perte de poids. En restant "grosse", je me complais dans l'échec. En étant mince, je n'ai plus d'excuses pour ne pas réussir.
Sultana.
sam 06/07/2013 - 16:09
Pour moi aussi la peur de maigrir existe ,mais je ne sais pas pourquoi .. Le fait de vieillir ne change rien j'ai 63 ans et j'aime me plaire sauf que je me réfugie dans un poids qui m'empêche de me séduire ... C'est paradoxal j'ai toujours eu des problèmes de poids tout en réussissant à ré maigrir quand ma vie était excitante et je me disais que quand je serai vieille je mangerai tout ce qu'il me plaira et je n'aurai pas a me soucier de mon poids .. Hélas j'ai toujours envie de me débarrasser de ces kilos en trop ...et ma vie en ce moment n'est pas excitante ....
Barbie.
mar 11/06/2013 - 14:44
Adolescente et jeune adulte j'étais une vrai barbie en brune. J'ai vécu l'enfer de la jalousie et du manque de confiance des filles alors que je suis droite et ce depuis toujours. J'attirais les hommes jeunes et moins jeunes. C'était répugnant! j'ai subi des violences verbales et physiques et je ne savais pas me protéger car tout cela a commencé quand j'avais 5 ans et que mes parents m'ont imaginée responsable. Mon pére m'avait affublée d'un titre très insultant même pour la petite fille que j'étais ! on n'oublie jamais. Pourtant je plainds tous ces gens aujourd'hui car il faut être bien mal fabriqué dans sa tête pour oser s'en prendre à une gamine. Je me suis enfuie de chez moi et mise en ménage à 17 ans pour trouver un havre de paix et du réconfort auprès de mon amoureux de l'époque. 7 ans de vie commune et il m'a trompée avec ma meilleure amie. séparation. seule bien que à nouveau très courtisée puis rencontre. J'ai épousé un homme qui me paraissait rassurant et fait pour être heureux et qui me voyait comme le gros lot du loto. 25 ans plus tard j'ai perdu toutes mes illusions et 30 kilos de trop. Alors oui j'ai très peur d'être courtisée par les hommes mais je ne suis plus une jeune fille et je ne me laisserai plus maltraiter d'aucune façon. Il y a malheureusement beaucoup de "malades" ou de personnes qui projettent sur les femmes et les hommes aussi d'ailleurs, nous ne sommes pas obligés de les accepter et encore moins de les suivre. Il convient de les laisser à leurs problèmes et d'avoir toujours un bout de papier pour noter le numéro... d'un bon psy! J'ai compris que personne n'avait le pouvoir de me rendre heureuse ou malheureuse; c'est moi qui décide et j'ai décidé d'être moi Barbie, avec les kilos en moins car je n'ai plus l'envie ni le besoin de me planquer. J'ai le droit d'être belle, j'ai le droit d'être une artiste, j'ai le droit d'être séduisante sans que l'on me touche comme un tableau et sans pour autant coucher avec les mari et/ou compagnon de mes amies (qui passent avant le reste) et si cela dérange passez votre chemin. Voilà. On peut sortir de ce piège où d'autres nous ont poussé pour avoir réveillé leurs propres démons, car nous étions trop belle et trop faible pour nous défendre.
mvabrus.
mar 30/04/2013 - 18:01
Il y a quelque chose de si vrai dans cette analyse. Célibataire et en état de séduction, j'ai toujours été mince facilement, sans le moindre problème, sans le moindre régime... Je séduisais et j'aimais ça. La nourriture ne m'intéressait pas plus que ça... Mariage, un mari jaloux... c'est tellement plus facile à gérer si on est moins séduisante - pas de situation de stress car on est regardée ou draguée... Mais le revers de la médaille, c'est que mon mari aussi me trouve moins séduisante... Il est plus rassuré mais moins attiré... et moi je perd ma confiance en moi. donc finalement, tout le monde est perdant d'une situation malsaine. cqfd... Il faut retrouver ma confiance en moi et travailler surtout sur la confiance et sur le fait que le problème ne vient pas de moi mais de la jalousie de mon homme...
Kamel.
dim 07/04/2013 - 20:30
Bonjour mesdames, Je viens de lire vos commentaires et j’avais envie de réagir, de vous transmettre le point de vue d’un homme. Nous sommes peu d’homme sur LC me semble t’il et c’est bien dommage car je pense que contrairement aux idées préconçues, nous avons, nous les hommes, autant d’appréhension, de doute que vous mesdames. Le manque de confiance n’est pas réservé qu’aux femmes et heureusement d’ailleurs ! Ni la peur de l’échec, ni la peur de ne pas être à la hauteur d’une rencontre amoureuse ou même que charnelle. C’est hyper angoissant de croire à cette idée que nous les mecs, nous avons qu’un sexe à la place du cerveau et des muscles en guise de sentiments. Nous les mecs, nous pouvons flipper et l’évitement de la rencontre amoureuse existe aussi pour nous les jours où le manque de confiance nous domine, nous déstabilise. Même stratagème que vous, se réfugier dans la nourriture, dans l’enlaidissement, la négligence pour ne pas attirer les regards qui provoquent la rencontre! Dans le cas où une femme a été abusée moralement ou physiquement dans sa chair, là c’est autre chose et cette peur de l’autre masculin ne se discute pas. Conclusion : Si les hommes et les femmes parvenaient à mieux se comprendre, il y aurait beaucoup moins de refuge dans la nourriture, par conséquence moins d'obésité et, tous, nous, nous réfugierions sans appréhension dans l’amour les unes envers les autres !!! Voila, bonne soirée mesdames, amitié. Kamel
Nasha1965.
sam 19/01/2013 - 11:41
Bonjour, je suis dans le même cas que vous car moi aussi j'ai peur de l'attirance que les hommes ont pour moi. Cependant, je remarque que même sans être mince : je plais quand même. Moins mais quand même. Pour ma part, cela vient de différents abus subis dans mon adolescence et je sais que je dois travailler la dessus en même temps que Line coaching. Je suis depuis décembre une psychothérapie dans un CMP (Centre médico psychologique) avec une psychologue. Cela a l'avantage d'être gratuit. Mais les files d'attente peuvent être longues. Je ne comprends pas dailleurs pourquoi les psychologues ne sont pas remboursés ! Je suis ambivalente car en même temps : je ne rêve que de trouver un homme qui me comprenne et avec qui faire ma vie ? Enfin je pense que le travail psychologique sera long mais nécessaire ! Bon courage à vous toutes ! J'espère que vous trouverez la solution vous aussi ! Déjàs le fait de pouvoir s'exprimer sur ce site est une chance formidable ! Bises à toutes et tous !
Constance.
mar 13/03/2012 - 21:32
Bonjour à vous deux, Je suis dans cet état d'esprit, moi aussi, je trouve intolérable d'être abordée et de devoir se défendre sans arrêt. J'avoue que je ne sais pas comment réagir face à ces contacts que je ressens comme des agressions mais qui sont sans doute anodins. Est-ce que les hommes aussi doivent subir des dragueuses/eurs pénibles ?
Anonyme (non vérifié)
dim 04/09/2011 - 13:41
bonjour ,toscana !! j aimearai communiquer avec vous et s entraider car mon problème est le même !!
toscana.
lun 22/08/2011 - 18:39
Je suis exactement dans ce cas-là! j'ai peur de maigrir car, alors, je redeviens séduisante et pour moi, c'est dangereux. Il y a qques années, j'étais mince et j'attirais le regard des hommes. Et cet état ne m'a plu, je me sentais harcelée, en danger. Je suis en train de prendre conscience que c'est cette peur de séduire qui m'empêche de maigrir

Répondre

Maigrir sans frustration ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

+ de 10 000 membres ont validé notre méthode !

  • "J'ai perdu 6 kilos naturellement avec la méthode minceur Linecoaching"

    La méthode Linecoaching me semble différente car elle installe ou plutôt réinstalle des habitudes naturelles. Manger quand on a faim, s’arrêter de manger quand on n’a plus faim. Je recommande cette méthode!
    Catherine, 43 ans

    Catherine, 43 ans, Gif-sur-Yvette

  • "Le suivi des coachs est très sérieux, j'ai perdu 5 kilos sans effort !"

    Mon comportement alimentaire a beaucoup progressé, je comprends mieux le fonctionnement de l’appétit telle que la satiété, la «bonne faim». Mes habitudes alimentaires ont beaucoup changées, je mange plus lentement.
    Didier, 70 ans, Compiègne 

    Didier, 70 ans, Compiègne 

  • "Avec LineCoaching, j'ai perdu 13 kilos sans régime !"

    C’est une méthode très différente de celles utilisées dans d’autres sites, ce n’est pas du tout un régime. Il s’agit d’apprendre à manger en respectant ses sensations corporelles. Je conseillerais cette méthode à mon…
    Lucie, 19 ans, Étudiante

    Lucie, 19 ans, Étudiante

  • "Je pense avoir atteint mon poids de forme, sans frustrations."

    Cette méthode est complètement différente des autres, puisqu'il s'agit de manger à sa faim, ce que l'on aime, en travaillant sur le mental. J'ai découvert la satiété, après des années de contrôle.
    Maya54, 66 ans, habite à Nancy 

    Maya54, 66 ans, habite à Nancy 

  • "Linecoaching nous apprend à réguler notre rapport à la nourriture."  

    Je n’ai jamais considéré Linecoaching comme une méthode « minceur », mais comme un moyen concret de modifier mon rapport pathologique à la nourriture. Je recommande le programme !
    Adonon, 49 ans, habite à Strasbourg 

    Adonon, 49 ans, habite à Strasbourg 

  • "Une méthode qui transforme le rapport à la nourriture !"

    Linecoching a changé ma façon de me comporter face à la nourriture mais aussi dans ma vie : la pleine conscience s’est fait une place dans mon travail, dans mon éducation avec mes enfants et dans mon quotidien.…
    Votre méthode est révolutionnaire et je pèse mes mots. Elle transforme le rapport à la nourriture et libère l’esprit !

    Meli, 34 ans, 2 enfants, habite à Anglet 

Transverse - Arguments programme

  • Un parcours adapté à votre problématique

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionniste

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • Une question ? 09 81 41 35 22

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h