Le régime Atkins : restrictif et lassant

Article

6 votes

0
Le régime Atkins : restrictif et lassant

Le régime Atkins mis au point dans les années 70 est revenu à la mode. Basé sur l’exclusion des glucides, il limite les aliments et le plaisir du repas. Ces limites ont été dénoncées à de nombreuses reprises. Le voici présenté, ainsi que la différence avec la méthode LineCoaching.

Envie de maigrir sans régime ?
Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Je démarre mon bilan gratuit !
Sommaire

Qu’est-ce que le régime Atkins ?

Le régime Atkins, en diabolisant les glucides, a inspiré d’autres régimes, comme par exemple le « régime paléo ». Ces deux types de régimes sont fondés sur la même idée, le retour à l’alimentation des chasseurs-cueilleurs, avant l’invention de l’agriculture. Ils sont réunis sous l’appellation HPLC (High fat, high Protein, Low Carbohdrate) ou encore, plus synthétiquement « low carb ». Le Dr Atkins propose, dans le régime du même nom d’exclure tous les glucides de l’alimentation. Robert Coleman Atkins, cardiologue américain, lui-même obèse, en échec d’amaigrissement, à la recherche d’une méthode efficace pour perdre du poids, avait potassé le sujet et développé une théorie personnelle : sans glucides, l’organisme ne peut pas utiliser les graisses de l’alimentation, qui ne sont donc pas digérées, et doit mobiliser ses graisses propres pour ses besoins énergétiques. Mieux encore, les graisses mobilisées sont transformées en corps cétoniques venant nourrir les cellules, mais une bonne part de ces corps cétoniques sont excrétés par le rein dans les urines. De plus, les corps cétoniques agissent sur le cerveau en supprimant les sensations de faim. On peut donc consommer une alimentation riche en graisses et en protéines, mais qui doit être dénuée du moindre glucide (carbohydrate, en anglais) sont donc définitivement bannis : le pain et autres produits céréaliers, les légumes féculents, la plupart des desserts, gâteaux ou yaourts. Les alcools (l’éthanol n’est-il pas un sucre ?) et les boissons fruitées sont eux aussi interdits. On se méfiera des fruits et on ne consommera que parcimonieusement des légumes (épinards, concombres, laitue) dans la limite de 50 à 80 grammes par jour. On peut au contraire manger sans limite : les viandes, les poissons, les œufs, la charcuterie, les fromages, la crème ou le beurre. Comme consommer des aliments riches en protéines et en lipides perd de son intérêt sans pain, sans pâtes, sans riz, sans semoule, sans pommes de terre, sans haricots et autres flageolets, tout cela sans vin, on se décourage vite de manger et on mange moins en valeur calorique.

Comment fonctionne le régime Atkins ?

Le régime Atkins se déroule en quatre phases, dont les durées sont plus ou moins longues selon les individus… Tout dépend de l’objectif de perte de poids visé. La première phase n’autorise que 20 g de glucides par jour et dure au minimum deux semaines. La deuxième phase réintroduit de petites quantités d’aliments contenant des glucides (laitages, fruits, céréales, etc.) Cette deuxième phase doit durer jusqu'à ce qu’il ne reste plus que 2 à 4 kg à perdre par rapport à son objectif. La troisième phase est celle de la stabilisation et de la réintroduction d’un peu plus de glucides dans l’alimentation. Une fois l’objectif de poids atteint dans cette troisième phase, il faut que le poids soit stable pendant quatre semaines avant de passer à la dernière phase. La quatrième phase doit durer tout le reste de la vie et l’apport de glucides autorisés dépend de chaque personne et de son niveau d’exercice physique.

Quels sont les avantages et inconvénients du régime

Le régime Atkins permet une perte de poids rapide. La faim ayant disparue, le plaisir à manger aussi, le fait de se goinfrer de produits riches en protéines et en graisses s’épuisant assez vite, on perd du poids souvent de façon spectaculaire lors de la première phase du régime. Mais dès lors qu’on se met à réintroduire des aliments glucidiques, l’appétit revient et le régime devient bien plus difficile à suivre. De plus, le régime Atkins rend la convivialité problématique, ce qui finit par devenir une gêne grandissante. On finit à un moment ou un autre, la plupart du temps après quelques mois, par abandonner les efforts et le poids repart dans l’autre sens. Une méta-analyse menée par Foster et al. en 2003 a montré que sur 6 mois, la perte de poids était significative, mais qu’elle ne l’était plus à 12 mois. Le régime Atkins a surtout été critiqué pour les carences alimentaires entraînées par une surconsommation de protéines et de graisses, et pour les troubles cardio-vasculaires dus à un régime trop riche en lipides. Deux grandes études prospectives, de Lagiou et al. et de Trichopoulou et al. toutes deux en 2007, menées en Grèce et en Suède, ont rapporté une augmentation de la mortalité totale et cardiovasculaire chez les sujets ayant de faibles apports en glucides spontanément. L’innocuité des régimes HPLC de type Atkins est donc remise en question par nombre de travaux, comme l’étude de Foreyt et al. en 2009. Les régimes cétogènes prescrits dans d’autres indications sont connus pour entraîner des arythmies (Bank et al. 2008), et des apports lipidiques riches en acides gras saturés accroissent l’insulinorésistance malgré la perte de poids. On ne saurait donc conseiller ce type de régime, surtout dès lors qu’on considère qu’il doit être suivi sur le long terme, la vie durant.

Mincir durablement sans effet yoyo, c'est possible

En fait, ce sont la totalité des régimes amaigrissants, quels que soient les principes et mécanismes évoqués, qui est aujourd’hui remise en question. Non seulement ils échouent à faire maigrir durablement, mais ils occasionnent de nombreux effets négatifs. Sur la santé physique, on vient de le voir, mais aussi sur le comportement alimentaire, avec l’apparition de troubles du comportement alimentaire, sur le poids qui, de régime en régime, de perte pondérale en reprise, a tendance à monter plutôt qu’à descendre. La pratique des régimes atteint aussi l’estime de soi, entraîne des dépressions et des troubles anxieux, des troubles relationnels, en particulier la possibilité de manger sur un mode convivial. L’alternative ? Revenir à un poids régulé par les mécanismes neurophysiologiques qui en ont normalement la charge, et qui veillent à la stabilité pondérale de l’adulte, ainsi qu’à des apports nutritionnels globalement équilibrés. Le poids se stabilise alors au poids d'équilibre, ou set-point. La méthode proposée par LineCoaching est fondée justement sur cette approche, visant à rétablir une alimentation sur un mode intuitif, où on mange en fonction de ses sensations alimentaires de faim, de rassasiement, de satiété et en fonction de ses appétits spécifiques. On apprend donc à reconnaître ses différentes sensations alimentaires au moyen d’exercices, et pour cela à déguster attentivement ses aliments, à les choisir en fonction de ses appétences et non pas en fonction de règles externes. Aucun aliment n’est donc plus interdit. L’identification du rassasiement gustatif, ou rassasiement sensoriel spécifique, permet à la personne de constater que son appétence ne se maintient pas lorsqu’elle mange, et qu’à ce stade, il convient de s’arrêter de manger, quoi qu’on mange. Pour les mangeurs émotionnels, un travail spécifique sur la capacité à mieux vivre ses émotions est proposé. Enfin, une mise en mouvement du corps par des exercices permet de se réconcilier avec son corps et son image corporelle. Le rétablissement de cette alimentation à la fois plaisante et réconfortante, conviviale, permet de revenir au poids d'équilibre et de s’y maintenir, sans contrôle volontariste, mais par un contrôle interne, physiologique. Voilà qui change tout !

 

Quels sont les aliments autorisés dans le régime Atkins ?

On peut manger, sans limite de quantité, les viandes, les poissons, les œufs, les crustacés, le soja sous toutes ses formes, les légumes non féculents crus ou cuits selon leur index glycémique (à feuilles vertes comme les épinards, oignons, poivrons, tomates, haricots verts, asperges, brocolis, concombre), les fromages à pâte dure, le beurre, les huiles végétales et la crème.

Quels aliments contiennent beaucoup de glucides ?

Les aliments riches en glucides sont les produits céréaliers (riz, pâtes, pain, céréales, etc.), les légumes féculents, les fruits, certains légumes, le lait, les pâtisseries, confiseries, et diverses sucreries contiennent beaucoup de glucides. 

Pourquoi ne pas manger de glucides ?

Selon le docteur Atkins, en absence de glucides, l’organisme ne digère pas les graisses de l’alimentation et qui plus est, les graisses de réserves mobilisées pour fournir l’énergie dont le corps a besoin, transformées en corps cétoniques, sont partiellement éliminées dans les urines. On maigrit donc vite, en mangeant des aliments riches en graisses et en protéines. Tout irait bien, si cette théorie était vraie, si on ne reprenait pas rapidement le poids perdu, et si cette sorte d’alimentation n’engendrait pas des troubles cardiovasculaires parfois graves.

 

Article

6 votes

0

Mon bilan minceur gratuit en 3 min

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

X