Vous souhaitez maigrir vite ? Découvrez l'avis de notre expert sur les régimes rapides

0
Vous souhaitez maigrir vite ? Découvrez l'avis de notre expert sur les régimes rapides

Les fêtes sont passées et voilà votre balance qui accuse le coup et fait la grimace. C’est décidé,  vous attaquez un régime « rapide » et dans quelques jours vos kilos superflus seront oubliés ! Est-ce vraiment une bonne idée ? Même si les régimes rapides vous font perdre du poids à la vitesse de l’éclair, sont-ils pour autant efficaces sur la durée ? Le point ici pour vous aider à y voir plus clair.

Pourquoi les régimes rapides permettent-ils de maigrir ?


« Régime rapide pour maigrir en quatre jours ! Régime facile pour éliminer vos kilos superflus en une semaine ! Perdez six kilos dès le premier mois !... ». Les promesses pour vous faire perdre du poids pullulent sur la toile et dans vos magazines féminins préférés. Certes, certains régimes rapides vous font maigrir à vue d’œil, mais ce que l’on ne vous dit pas c’est… à quel prix ?  

 « Vite fait, bien fait », disons-le crûment, est une impossibilité. Il y a toujours un prix à payer, à un moment ou un autre. Pourtant, nombreux sont les diététiciens et autres coachs « minceur » qui vous proposent à l’envi des régimes rapides avec lesquels, en très peu de temps, vous pouvez retrouver votre taille de guêpe ! 

Qu’ils soient hypocaloriques, hyperprotéinés, à base de soupe au chou ou de substituts de repas, les régimes rapides ont tous leur mot à dire. Quand certains proposent une nourriture basée sur les protéines « mangeuses de graisses », d’autres prônent tout bonnement la diminution radicale du nombre de  calories. Quand ce n’est pas l’élimination totale des sucres et des graisses de votre assiette ! Et ce qui rend ces régimes encore plus séduisants, c’est la rapidité avec laquelle ils vous permettent de rentrer dans ce 38 dont vous rêviez depuis si longtemps. 
Mais qu’en est-il sur la durée ?

Les risques sur le long terme des régimes rapides 

Le problème des régimes rapides n’est pas tant celui de mettre votre santé en péril. Certes, être carencé en certains nutriments, comme des protéines, des acides gras essentiels, des vitamines, n’est jamais très bon, mais cela, le corps peut le supporter durant quelques temps. De plus, parfois, des régimes trop riches en protéines peuvent engendrer des troubles rénaux, surtout si on ne boit pas assez d’eau, mais ce n’est pas une chose si fréquente.

Le vrai problème est que les régimes amaigrissants font grossir ! Tout d’abord, lorsqu’on maigrit, on perd certes 75% de graisses, mais aussi 25% de tissu maigre, c'est-à-dire de muscles et d’organes. Or lorsqu’on reprend ensuite du poids, on prend 100% de graisses. De plus, le métabolisme s’abaisse durant le régime, le corps vivant celui-ci comme une période de disette et devenant économe de ses réserves. Et ce métabolisme ne remonte pas à l’issue du régime, si bien qu’ensuite on regrossit d’autant plus facilement.

De régime en régime, le corps devient donc plus gras et plus lourd. Et c’est bien là le problème : après un régime, rapide ou pas d’ailleurs, la tendance est à la reprise et on estime que en moyenne 80 à 90 % des personnes regrossissent. Au total, on reprend plus qu’on a perdu ! On recommence donc un autre régime, qui s’avère plus difficile et moins efficace que le précédent, et ainsi de suite. C’est ce qu’on appelle le yoyo ascendant.

On comprend que ces régimes, ces échecs répétés puissent entraîner de la fatigue et de la dépression, ce que l’on constate chez les régimeurs impénitents.

Comment maigrir sur la durée en préservant sa santé ?

Penser qu’on va se débarrasser de ses kilos superflus rapidement et qu’ensuite on remangera comme avant, on l’a vu, conduit à l’impasse : on regrossit automatiquement. Il faut considérer son problème de poids avec sérieux, dans la durée, et déterminer une stratégie sur le long terme.

La vérité est que plus on se prive de ce que l’on désire, et plus cette lutte contre soi-même devient difficile, au fur et à mesure que le temps passe. Manger ce qu’on n’aime guère et se priver de ce que l’on aime n’est pas si difficile quelques jours ou quelques semaines, mais devient un vrai problème après quelques mois. 

Il est donc essentiel de respecter ses envies, et de manger la plupart du temps en fin gourmet, c'est-à-dire sans se presser, dans de bonnes conditions matérielles et psychologiques, en appréciant les bonnes choses que l’on mange. 
On mangera quand on a faim, et on s’arrêtera de manger quand l’aliment cessera de procurer du plaisir en bouche, c'est-à-dire lorsqu’on sera parvenu au rassasiement. Plus on mange attentivement, et moins on a besoin de quantité alimentaire pour être satisfait. C’est ce qu’on appelle manger sur un mode intuitif, par opposition à manger sur un mode contrôlé.
Les personnes qui utilisent la nourriture pour calmer leurs émotions, et que cela conduit à manger sur un mode compulsif, auront besoin de travailler sur cet aspect des choses si elles veulent s’en sortir. 

C’est ce que vous propose Linecoaching.com. Cette méthode permet de renouer avec ses sensations alimentaires de faim et de rassasiement, d’apprendre à déguster, d’apprendre à s’arrêter de manger, au moyen d’exercices de thérapie cognitivo-comportementale. Les mangeurs émotionnels apprendront les techniques de « pleine conscience » afin de pouvoir vivre leurs émotions sans les fuir. On maigrira en douceur, sans brutalité, jusqu’à parvenir à son poids d'équilibre et s’y installer. Confortablement.

0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X