Que penser des aliments à « calories négatives » ?

1
Que penser des aliments à « calories négatives » ?
Les aliments à « calories négatives » pour maigrir, peut-on croire en une telle chose ? C’est une question que se pose Sandrine, qui voudrait savoir aussi quels sont ces aliments, et leur effet éventuel sur la perte de poids. Voici quelques réponses, avec une liste en Top 10 des aliments à calories négatifs.

Les « calories négatives » : c’est quoi, exactement ?

Sandrine a déjà entendu parler des aliments à « calories vides ». On appelle ainsi des aliments qui sont pauvres en certains nutriments et micronutriments essentiels comme les vitamines, les protéines, les fibres, mais qui sont riches en énergie, qui se présente bien évidemment sous forme de glucides et de lipides. On accuse ces aliments, glucido-lipidiques, d’être responsables de la prise de poids. Mais en fait, on oublie que notre corps a besoin d’énergie, que ces aliments apportent. On oublie aussi que ce qui compte, question poids, c’est la quantité globale consommée et non pas la nature des aliments.
 
Les aliments à « calories négatives », ce serait donc le contraire, se demande Sandrine ? En effet, cela pourrait se résumer ainsi. Ces produits seraient des aliments très peu caloriques, pour lesquels le coût énergétique de la digestion serait supérieur à l’apport calorique. En somme, plus on en mangerait, et plus on maigrirait ! 
 
Pour être plus clair, voici un exemple qui est souvent cité : le brocoli contient 25 calories pour 100 g. Mais sa digestion nécessiterait selon certains de brûler 80 calories. Le brocoli aurait donc un compte de -55 calories : Voilà pourquoi ces calories sont dites négatives . Ces aliments sont souvent crus, d’index glycémique faible, pauvres en sucres, et riches en fibres, à qui on prête la capacité de fixer les lipides consommés en empêchant leur digestion.
 

Le top 10 des aliments à « calories négatives »

  1. Le céleri rave cru : 16 calories/100 g, c’est le légume à « calories négatives » le plus célèbre. Riche en potassium, calcium et fer, il facilite la digestion.
  2. Le concombre : 16 calories/100 g aussi : il est constitué d’eau à 95% !
  3. L'endive : 17 calories/100 g, excellente source de vitamines C et B9, elle favoriserait la satiété.
  4. La tomate : 18 calories/100 g, ce fruit-légume est riche en antioxydants, notamment en lycopène, excellent pour la peau.
  5. L'asperge : 20 calories/100 g très antioxydante et remplissante de l’estomac.
  6. Le chou : 23 calories/100 g, tonifiant et antioxydant, riche en vitamine C et en minéraux, il est réputé rassasiant.
  7. La pastèque : 30 calories/100 g, c’est un fruit très riche en eau.
  8. Le citron : 29 calories/100 g, c’est le fruit le plus pauvre en calories, l'agrume détox bien connu, champion de la vitamine C.
  9. Le pamplemousse : 39 calories/100 g, ses fibres auraient des vertus anti-cholestérol et aideraient à une bonne digestion des sucres.
  10. L’ananas : 50 calories/100 g, naturellement diurétique, il a la réputation (usurpée) d’être bon contre la rétention d’eau, tout en facilitant la digestion.

 

Les aliments à « calories négatives » font-ils maigrir ?

Soyons clairs : les aliments à « calories négatives » n’existent tout simplement pas. Il est faux de dire que plus on mange de pastèque ou de céleri, et plus on maigrit. Certes, ces aliments sont peu nourrissants et remplissent l’estomac, mais ne font pas maigrir pour autant. Aucune étude scientifique n’a prouvé à ce jour que ces aliments faisaient maigrir par eux-mêmes. 
 
Que se passe-t-il si on en consomme énormément ? Pendant qu’on se remplit la panse avec ça, on ne mange pas autre chose de plus nourrissant, n’est-ce pas ? Et donc, les apports caloriques globaux s’en trouvent réduits. On maigrit donc. Telle est la logique, par exemple, du régime Ananas ou du régime Soupe aux choux.
 
Mais si durant quelques semaines, ou même quelques mois, on maigrit, parfois de façon impressionnante, qu’advient-il, à la longue ? Tout d’abord, il en résulte des carences en protéines, en lipides, en vitamines et minéraux, nuisibles pour la santé. Mais surtout, la privation de tous les autres aliments, qu’on aime et qui contiennent les nutriments et micronutriments dont nous commençons à manquer, se fait sentir. Nous désirons de plus en plus ces aliments, et nous finissons par craquer sur le mode compulsif. Dès lors, l’affaire est entendue et le poids repart à la hausse, le plus souvent de façon fulgurante.
 

Comment bien manger pour maigrir ? 

Nous conseillons donc à Sandrine de d’oublier les aliments à « calories négatives » et de consommer des concombres, des endives ou de l’ananas, seulement s’ils lui font plaisir, s’ils lui plaisent au goût, et selon son appétit. 
 
Pour vraiment maigrir durablement, mieux vaut apprendre à déguster ce qui nous fait envie. Quoi que ce soit. Du gras, du sucré, les fruits et des légumes, du poisson et de la viande, du fromage et des œufs. Écouter nos sensations alimentaires de faim, de rassasiement, ses appétits spécifiques, plutôt que de compter sur certains aliments magiques ou se perdre dans des calcul des calories
 
Vous vous apercevrez que les aliments riches en glucides et en lipides sont délicieux lorsqu’on a suffisamment faim pour eux, mais que le rassasiement vient vite avec eux et que si on s’écoute, on en consomme donc peu, juste ce qu’il faut. Inversement, les aliments peu nourrissants (les fameux aliments à « calories vides ») conduisent à avoir l’estomac plein, tout en restant sur sa faim. On se retrouve avec cette sensation désagréable de ne plus pouvoir manger davantage, tout en en ayant envie ! Une position que l’on ne parvient sûrement pas à tenir indéfiniment !
 

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

La méthode Linecoaching vous donne tous les outils pour vous aider à maigrir sans se priver, dans le plaisir de manger, en écoutant vos sensations alimentaires.  

1

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X