Comment arrêter de tout le temps penser à la nourriture ?

Article
1
Comment arrêter de tout le temps penser à la nourriture ?

Après un régime alimentaire restrictif et la frustration qui en résulte, la nourriture devient une obsession et le risque de craquage est à son comble. Résister à l'envie de manger représente alors un défi.

Le danger des régimes alimentaires ? En plus de la reprise du poids perdu et des carences alimentaires, il y a aussi celui de l'obsession de la nourriture. En effet, si je contrôle rigoureusement ce que je mange, je mange forcément différemment, plus ou moins d'un certain aliment, mais sans me fier à mon corps, et la frustration ne va pas manquer d'apparaître. Et il s'agit bel et bien d'un cercle vicieux : plus l'on se prive, plus l'on a ensuite l'esprit occupé par la nourriture.

L'obsession de la nourriture et la guerre contre les calories

Quand on ne regarde plus les aliments que comme des calories en puissance, on perd toute sa spontanéité naturelle à s'alimenter selon ses besoins. Manger devient alors terriblement compliqué quand on cherche à contrôler scrupuleusement tout ce que l'on avale. C'est ce que les nutritionnistes nomment la restriction cognitive. La vie psychique est parasitée par cette volonté de maîtrise sur son alimentation et donc, sur son corps. Je suis ce que je mange en somme, donc ma valeur est étroitement corrélée à la nature et la quantité d'aliments que j'avale.

Martine se lève tous les matins avec l'espoir de ne pas craquer. Elle tient toute la matinée sans problème mais commence à redouter le moment du retour à la maison, quand elle se retrouvera vraiment seule chez elle, et que le risque de craquage sera à son comble. Les heures passent et il devient de plus en plus difficile de tenir. Craquera, craquera pas ? Le défi : résister coûte que coûte à l'aliment interdit et recommencer le lendemain. Une résolution rarement tenue.

L'usure du contrôle

Être tout le temps en état de contrôle s'avère épuisant en définitive. On peut d'ailleurs se maintenir dans un état de tension par rapport à la nourriture pendant des années et craquer un beau jour devant une difficulté de la vie : rupture affective, problèmes professionnels, déménagement. Bref, toute situation engendrant un stress saturant les résistances psychiques de la personne risque de lui faire perdre le contrôle.

Finalement, c'est logique. Un besoin ne se manifeste que lorsqu'il n'est pas satisfait. Par exemple, si j'ai faim, je prends un bon repas, je mange ce dont mon corps a besoin et ce qui me fait plaisir et la sensation de faim, ainsi que l’envie de manger, disparaissent. Et je ne pense plus à manger. En revanche, quand je ne mange pas assez ou que je mange ce que tel régime me conseille de manger, et non pas ce que j'ai véritablement envie ou besoin de manger, je ne satisfais pas correctement mon besoin. Soit la sensation de faim ne va pas complètement disparaître et du coup, je vais penser à manger, ou la faim disparaît, mais l'envie de manger tel aliment va rester intacte, donc je vais y penser. Et ce besoin insatisfait va occuper mon esprit.

Heureusement, notre programme LineCoaching peut vous aider à en finir avec les régimes et l'obsession des calories en trop. À partir du moment où vous apprenez à réécouter vos sensations alimentaires, la faim, la satiété, vous retrouvez en douceur votre équilibre. Offrez-vous l'aide d'un coach personnel pour vous réconcilier avec vous-même.

Article
1

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X