Pour rester en bonne sante, faites la cuisine

1
Pour rester en bonne sante, faites la cuisine

Si vous aimez préparer de bons petits plats, faites-le le plus souvent possible car faire la cuisine est un excellent moyen de rester en bonne santé. C'est ce qui ressort de deux études menées aux États-Unis et à Taïwan sur des adolescents et des seniors. Ces deux populations très différentes retirent les mêmes bienfaits de la préparation des repas. Ces études le prouvent : de 7 à 77 ans, n'hésitez pas à passer du temps aux fourneaux pour garder la santé !

Cuisiner c'est manger plus sain

Les jeunes sont particulièrement concernés par la malbouffe et les troubles alimentaires. Adeptes du grignotage devant la télé et après les cours, ils représentent une cible privilégiée pour les produits comme les chips ou les gâteaux.

Une étude américaine s'est intéressée au comportement alimentaire et à la pratique de la cuisine des adolescents. Cette étude de l'université du Minnesota s'est déroulée sur plus de 10 ans afin de suivre l'évolution de ces jeunes. Il en ressort que la plupart des jeunes adultes prennent plaisir à cuisiner. De plus, ceux qui ont été sensibilisés à la cuisine à la fin de l'adolescence sont ceux qui préparent régulièrement des repas incluant des légumes. Cette étude démontre l'importance de la transmission et de l'apprentissage de la cuisine dans l'évolution de ces jeunes adultes.

Les chercheurs en concluent qu'une pratique culinaire régulière pourrait amener ces jeunes à un comportement alimentaire régulé une fois adultes, et une plus grande consommation de fruits et de légumes. En apprenant à cuisiner, ces jeunes découvrent un mode de vie plus sain et plus varié. En apprenant à faire à manger, ils découvrent une autre façon de préparer les aliments et sont moins sensibles aux saveurs des fast food.

Les seniors, la cuisine et la qualité de vie

L'étude taïwanaise a suivi 1888 personnes de plus de 65 ans pendant 10 ans. Les chercheurs ont montré que le fait de cuisiner régulièrement (plus de 5 fois par semaine) augmentait la durée de vie, et que cela semblait plus profiter aux femmes qu'aux hommes. De plus, les personnes qui cuisinent fréquemment consomment moins de viande et plus de légumes. La pratique régulière de la cuisine semble avoir un réel impact non seulement sur la santé, mais sur la qualité de vie. Cette activité quotidienne génère du plaisir, de la détente et un bien être sur le long terme.

Ces deux études démontrent qu'en plus d'être un lieu privilégié de convivialité et de partage, la cuisine est aussi un excellent moyen de se faire plaisir tout en préservant sa santé. Le programme Linecoaching insiste d'ailleurs sur l'importance de cuisiner pour se faire plaisir. Faire la cuisine vous permet de mieux apprécier les saveurs et de prendre le temps de déguster vos repas. Avec Linecoaching vous allez apprendre à mieux manger pour retrouver votre poids d'équilibre.

 

Sources :

Cooking frequency may enhance survival in Taiwanese elderly. Chen RC, Lee MS, Chang YH, Wahlqvist ML.Public Health Nutr. 2012 July 15, 1142-1149.

Does involvement in food preparation track from adolescence to young adulthood and is it associated with better dietary quality? Findings from a 10-year longitudinal study. Laska MN, Larson NI, Neumark-Sztainer D, Story M.Public Health Nutr. 2012 July 15, 1150-1158.

1

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X