Courir peut aider à maigrir, mais avec la bonne méthode. La voici !

Article
0
Courir peut aider à maigrir, mais avec la bonne méthode. La voici !

Pour perdre du poids, il est nécessaire que les dépenses corporelles de base, auxquelles s’ajoutent les dépenses musculaires, soient supérieures aux apports. Mais comme faire du sport augmente l’appétit et que l’on compense automatiquement les déperditions énergétiques procurées par un sport modéré à l’échelle de la semaine, maigrit-on vraiment lorsqu’il s’agit d’exercice physique modéré ? En fait, les bénéfices du sport sont à rechercher du côté d’une amélioration du moral, permise par une nouvelle relation à son corps, d’une plus grande écoute de ses sensations, en particulier les sensations alimentaires. Pour cela, la course à pied peut être une activité physique adaptée.

L’objectif de la course à pied est-il de brûler des calories efficacement ?

Avec une bonne paire de baskets, une préparation optimale et une hydratation minéralisée, cette activité est des plus « calorivore », mais comme on l’a vu, l’important n’est pas de faire s’évaporer des calories, mais de ressentir son corps pour mieux l’habiter. Quoi qu’il en soit, il faut « commencer par le commencement » : la marche « fessiers serrés / ventre rentré ». Cela pour progresser ensuite vers quelque chose de plus actif et tonique comme la course.  Idéalement, le jogging proprement dit ne peut se mettre en place que lorsque quelques kilos déjà perdus soulagent les articulations. Aussi, la personne en surpoids doit envisager une perte progressive de ses kilos. 

Le corps a une mémoire qui s'inscrit dans le temps. Lors de tout changement il mémorise les nouvelles données et s'adapte aux circonstances.  Lorsque le changement est brutal, soudain et inattendu, il n'existe pas de transition et donc, aucune adaptation progressive. Le corps continue de fonctionner comme si rien n'avait été modifié. D'où parfois la venue d'une phase de découragement chez la personne obèse. Ses efforts sont réels, le mode de vie s'est modifié mais, pour autant, aucun gramme perdu ne s'affiche. Parfois les chiffres sur la balance ont même tendance à croître. Que faire dans ces cas-là ?  « Patience et longueur de temps » dit l'adage. La persévérance finit toujours par payer. Il faut se fixer un objectif-temps atteignable : un an est un bon repère. Quatre saisons, un cycle annuel pour mettre en place le changement alimentaire, préparer son corps aux modifications à venir, aux efforts demandés, reste un laps de temps correct à une modification en profondeur.

Comment courir pour maigrir ? 

La « bonne » méthode. Aucune violence, rien de soudain, de spontané. Courir et perdre du poids se préparent.  Pourquoi ne pas débuter dès cet été afin d'être fin prêt pour le début de l'été prochain ? L'idéal est de bouger avant 9 ou 10 heures du matin ou après 19h, afin d'éviter les grosses chaleurs.  Pour préparer son corps, il est nécessaire de démarrer par de la marche active sur trois semaines environ. Celle-ci sera de plus en plus rapide, gainée et consciente. Certes la musique dans les oreilles fait que le temps passe plus vite, cependant il faut rester attentif à l'effort déployé afin que celui-ci s'inscrive dans la mémoire du corps.  Les deux semaines qui suivent, la course peut être introduite par palier : 7 à 10 min de petit footing, en plus de la marche active (de 30 minutes environ). Puis, 15 min les quatre autres semaines.  A ce stade, on commence à modifier sa relation au corps, à le vivre autrement, et la perte des kilos peut devenir remarquable et rationnelle.

Le mois suivant, le footing passe à 20min. Celui d'après, et pendant les quatre mois qui suivent, la course peut atteindre la demi-heure.  Pratiquer pendant 45 minutes est le but recherché avec pour objectif, à la fin à la fin de l'hiver, un corps tonique, affiné, fluide.  A partir du printemps, les choses vont devenir bien plus ludiques : des « fractionnés » vont s'intercaler avec la course. Ils consistent en une alternance de 20 minutes de jogging avec une accélération sur 3 min; puis re-jogging sur 10 minutes avec une accélération sur 3 min pour finir avec 3 minutes d'accélération toutes les minutes (soit trois reprises).  Il est évident qu'avec un tel programme d'entraînement, on commence à modeler sérieusement son corps, le muscler et l’affiner. La perte des kilos superflus, voire installés et incrustés sera plus motivante. Le muscle va s'imposer et la silhouette, enfin, se métamorphoser.

 

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

Si vous voulez en avoir plus sur la course à pied pour maigrir, vous pouvez lire notre article sur courir pour maigrir ou celui sur la reprise du jogging quand on est en surpoids.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les attitudes à éviter quand on fait du jogging, vous pouvez consulter notre article sur le danger de courir à jeun.   

Et découvrez notre parcours forme, dans lequel chaque exercice pour maigrir, en vidéo, s'adapte à votre niveau.
 

AU SUJET DE L'AUTEUR DE L'ARTICLE

Coach Sportif et Cognitif à domicile, Sylvie VOULLEMIER témoigne d'une expertise relative à l'activité physique, aux habitudes de vie, et aux Thérapies Cognitives et Comportementales . Elle exerce depuis plus de 30 ans à Marseille.

Page Google+ de la rédactrice de cet article : //plus.google.com/+Coach-sport-marseilleFr/about
Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X