Réseaux sociaux : Twitter permet-il de perdre du poids ?

Article
0
Réseaux sociaux : Twitter permet-il de perdre du poids ?

Une étude, qui a observé le rôle de Twitter dans le cadre d'un programme de perte de poids pour les personnes en surpoids et les personnes obèses, a montré que tous les dix tweets, les individus subissent une perte de poids de 0,5%. Cette étude surprenante a été menée par des chercheurs américains.

Les réseaux sociaux, un outil efficace pour la perte de poids

Selon l'American Heart Association (AHA), les médias sociaux peuvent lutter contre le surpoids et l'obésité. L'AHA a mené une étude sur Internet dans le cadre d'interventions pour la perte de poids, l'augmentation des activités physiques et l'amélioration des habitudes alimentaires.

Les chercheurs ont mis en évidence qu'il existait plus de participation des parents et plus d'interaction avec des conseillers, avec un taux de réussite plus important, chez les enfants et les ados obèses qui ont participé à une intervention en ligne. On a aussi observé que les gens ont tendance à passer davantage de temps avec des personnes qui leur ressemblent, qui ont par exemple les mêmes problèmes qu’eux. Les personnes en surpoids ou obèses ont tendance à tisser des liens avec d'autres personnes en surpoids, ce qui pourrait favoriser la mise ne place de réseaux, d'enfants, d’adolescents ou d’adultes.

Twitter, une aide précieuse pour la perte de poids ?

Cette étude met en avant le rôle que pourraient jouer les réseaux sociaux dans le combat contre l'obésité. En effet, ces derniers permettent de communiquer et de partager des expériences. Pendant six mois, les chercheurs ont suivi 96 individus des deux sexes, âgés de 18 à 60 ans, en surpoids ou obèses, équipés d'un iPhone, iPod Touch, Blackberry ou Android OS.

Deux groupes ont été constitués parmi ces 96 participants : le premier groupe recevait régulièrement des podcasts encourageant à perdre du poids, et le second a reçu des podcasts encourageant au téléchargement de deux applications sur leurs portables, une application poussant au régime alimentaire et à l’activité physique et une application de type Twitter.

Les cobayes de l'étude avaient comme tâche de se connecter tous les jours sur Twitter afin de lire et d'envoyer des tweets. Ils recevaient ainsi des conseils de perte de poids, postés au préalable par le conseiller. Au début de l'étude, les participants ont été pesés, puis au bout de trois mois et enfin de six mois. Puis, les chercheurs ont analysé les messages postés sur le réseau social. Il a été observé que :

- il n'existe pas de différence de perte de poids entre les deux groupes à aucun moment.

- parmi le groupe Twitter, les participants ont posté entre 0 et 385 tweets par personne sur six mois,

- l'activité sur le réseau social était plus dense pendant les trois premiers mois d'étude (64% des tweets)

- le nombre de tweets est significativement en relation avec la perte de poids à six mois : plus on tweete, et plus on perd de poids !

- On a pu calculer que tous les dix tweets, le participant perd 0,5% de son poids.

- les tweets postés dans le cadre de l'étude sont de type informatif, décrivant le vécu de chacun par rapport à la perte de poids.

D'après les organisateurs de l’étude, une utilisation fréquente de Twitter, dans ce cadre, pourrait engendrer une perte de poids.

Mais il existe une autre façon de voir les choses : ce qu’on appelle les « successfull loosers », les personnes qui réussissent à perdre du poids, pourraient être les plus susceptibles de tweeter pour parler de leurs réussites. Tandis que les personnes en échec pourraient ne pas avoir envie de faire partager leur expérience. N’allons donc pas trop vite dans les conclusions et ne considérons pas qu’agiter ses pouces sur son téléphone portable suffise à faire perdre du poids !

 

Sources :

knowtex.com

Translational Behavioral Medicine 10.1007/s13142-012-0183-y online January 11 2013 Weight loss social support in 140 characters or less: use of an online social network in a remotely delivered weight loss intervention
 

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X