Tout savoir sur le Régime ayurvédique

Article
1
ayurveda

Les régimes ne font pas partie des préceptes de la médecine ayurvédique. Pourtant, maigrir avec l’Ayurvéda, c’est possible. Cette science indienne issue d’une tradition ancestrale aide ses initiés à se réconcilier avec la nourriture et à atteindre sans souffrance le poids dans lequel ils se sentent le mieux. Pour Ayurvéda, la quête d’un équilibre alimentaire est une démarche presque spirituelle qui passe par l'apaisement du corps, mais aussi par la découverte du « soi ». Aure Moksana, praticienne ayurvédique, mais aussi spécialiste d’aromathérapie énergétique et de phytothérapie, à Calas dans les Bouches-du-Rhône, nous aide à y voir plus clair.

Même si la médecine ayurvédique n’apporte pas à elle seule toutes les solutions à l’équilibre nutritionnel, elle peut en être une des clés. Aure Moksana, thérapeute « engagée » dans cette aspiration au bien-être et à la sérénité, nous livre ici quelques mots sur ce qu’elle enseigne à ses patients. Focus sur une philosophie où la guérison du corps s’entremêle avec celle de l’âme…

Qu’est-ce que l’Ayurvéda ?

Ayurvéda signifie « connaissance de la vie » en sanskrit, langue sacrée de l’Inde. Plus qu’une médecine, c’est un art de vivre.

Dans l'idéologie ayurvédique, la combinaison des 5 éléments terrestres (l’eau, la terre, le feu, l’air et l’éther) est associée à ce que l’on appelle des Doshas. Il en existe trois biens distincts : Pitta, Vata et Kapha. Ces 3 énergies vitales régissent chaque mouvement biologique et psychologique de tous les organismes vivants. Si ces Doshas sont en équilibre, on vit sereinement. En revanche s’il y a déséquilibre, des perturbations du corps et de l’esprit vont alors se manifester, comme la maladie, la dépression ou le mal-être.

Selon le docteur Chopra Deepak, médecin d’origine indienne qui dirige l’Institut du Potentiel Humain de San Diego (Californie), « lorsque vous êtes en bonne santé, lorsque vous vous sentez en pleine forme, bien dans votre peau et plein d’énergie, alors, et alors seulement vous avez atteint votre poids idéal ». Qu’en dites-vous ?

L' Ayurvéda est censé vous permettre de jouir des joies de la vie, tant que ces plaisirs n'interfèrent pas sur votre santé. Des plaisirs sans limites nous rendent moins libres, car nous devenons moins indépendants. L'Ayurvéda prend en compte les effets des aliments sur la constitution, la nature intérieure de l'alimentation, et les bonnes habitudes pour préserver la santé. Pour l’Ayurvéda, la nourriture représente le « Prana », ou force vitale des êtres vivants, et la vie est une continuelle recherche de « nourriture ».

«La vie se nourrit de la vie » (proverbe sanskrit). Nous subvenons à notre propre vie en « consommant » la vie d'autres êtres vivants. Manger est un acte sacré. Les aliments sont ce qui nourrit le corps, le mental et l'esprit. Le culte que vous vouez lorsque vous mangez permet de réduire les aspects négatifs de votre vie et d'augmenter les attributs positifs de votre nourriture. Ainsi, vous êtes en bonne santé (svastha), si vous êtes établi dans votre « soi », et tout l'art de l'Ayurveda est d'examiner comment se produit cet établissement dans le « soi », comment il doit être maintenu et comment il peut être perturbé.

Peut-on maigrir avec  l’Ayurvéda ?

Votre constitution personnelle a été définie par l'état des corps de votre mère et de votre père au moment de votre conception. Elle est donc influencée par la génétique de vos parents, par les habitudes et l'alimentation de votre mère pendant la grossesse. Votre conditionnement métabolique inné est appelé « Prakriti » signifiant nature. Votre constitution représente donc  cette série de tendances métaboliques qui caractérisent la façon dont votre corps et votre mental réagissent instinctivement à un stimulus. C'est pourquoi deux personnes peuvent manger exactement la même nourriture et ne pas ressentir les mêmes effets physiques ou mentaux. Quand tous les membres d'une famille prennent plaisir à partager un repas, les goûts et les exaltations de chacun réagiront selon leur propre équilibre émotionnel. L'Ayurvéda est une sorte de système médical basé sur le bon sens. Pour déterminer le Prakriti individuel, elle utilise des principes simples tels que les Doshas.

Ainsi un type Vata, est léger (élément Air) et aérien (élément Ether) et aura une silhouette mince, maigre.

Un type Pitta, avec une dominante d'élément feu, en équilibre, assurera une bonne digestion. La silhouette sera sportive et le poids moyen.

Un type Kapha aura tendance à avoir un corps lourd, plus terrestre et va stocker les substances aqueuses comme les fluides ou la graisse.

Quand un patient a une surcharge pondérale, c’est qu’il a un déséquilibre physiologique Kapha et un déséquilibre mental Vata.

Dans ce cas, l'accompagnement psychologique est indispensable pour trouver la source émotionnelle du dérèglement métabolique. L'excès de graisse vient nous renseigner sur l'état psychique du patient, "qui garde tout", avec des bouleversements qui lui « pèsent ».... On peut conseiller certains aliments propices à une perte de poids en accord avec la médecine Ayurvédique mais ça ne règlera pas la cause intrinsèque du mal-être face à la nourriture.  

Comment abordez-vous les problèmes de poids avec vos patients ?

Dans un premier temps, je détermine la constitution du « vécu émotionnel » et j’aide les patients à le reconstituer.  Je questionne, j’écoute, guidée par les maux que leur corps, reflet de l’état de leur âme, exprime. Pour retrouver la forme naturelle, il est important de nettoyer son corps « émotionnel ». Ensuite seulement, j’effectue une série de massages apaisants et restructurants. Enfin, je propose des conseils alimentaires.

Les  notions de « faim » et de « satiété » sont-elles évoquées en médecine ayurvédique ?

La satiété ne se mesure pas à la quantité de ce que l’on mange. Une petite assiette qui vous est présentée avec amour satisfera votre âme tandis qu'une assiette chargée d'aliments provenant d'un fast-food pourra remplir temporairement votre estomac, mais laissera votre mental et votre esprit insatisfaits.

Les personnes Vata sont toujours impatientes de manger, mais ont des yeux plus gros que le ventre et se sentent rassasiées rapidement.

Les personnes Pitta ont un bon appétit. Elles sont toujours prêtes à se mettre à table et détestent sauter un repas.

Les personnes kapha possèdent un désir de nourriture stable et sont sujettes à des envies de manger en fonction de leurs réactions émotionnelles.

C’est sur ces déséquilibres nutritionnels que nous travaillons.

En quoi « maigrir avec la médecine ayurvédique » est-ce différent des régimes traditionnels ?

Les névroses alimentaires se développent à partir de l'interaction entre la suppression de ces émotions conflictuelles et l'influence des turbulences chimiques.

Les personnes qui, remplies d'amertume provenant d'une intense frustration, choisissent d'obtenir la douceur de la vie à travers la nourriture, peuvent être “dépendantes" du désir de manger et y prendre du poids voire devenir obèses.

Aucun régime ne peut changer cela...En fait, la plupart des programmes pour maigrir vont à l'encontre du but recherché, car ils se manifestent à partir d'un comportement de haine de soi, de dégoût du gras et de soi-même.

Cette attitude conduit au besoin d'affamer le corps afin de punir le mental.

L'Ayurveda est d'avis d'activer l'organisme de manière saine et naturelle et de contrôler « Vata » tout en soulageant le système d'un excès de « Kapha ».

Le printemps est la meilleure saison pour commencer la restauration de votre corps, car tout se renouvelle à cette période de l’année.

Des exercices quotidiens, des massages énergiques, un rééquilibrage du sommeil, des conseils alimentaires, des périodes de jeûne, la conscience de la mastication et de la méditation ainsi que des promenades en pleine nature, sont autant d’éléments participant à la guérison nutritionnelle et émotionnelle du patient.

L’accompagnement par un praticien ayurvédique est nécessaire pour activer la conscience, clé de voûte de la transformation personnelle. Il est là pour soutenir le patient et mettre en place avec lui le protocole de santé à effectuer chaque jour pour retrouver l’équilibre et l’harmonie.

Quelle est l’alimentation ayurvédique pour maigrir ?

Bien que tous les nutriments, les plantes et les minéraux amers, piquants et astringents favorisent l'amaigrissement, certains sont plus efficaces que d'autres :  

  • Plantes : poivre noir, gentiane, feuilles rouges de framboisier, safran, curcuma.

  • Préparations ayurvédiques : Triphala, Guggulu.

Quoi qu’il en soit, il est indispensable de faire appel à un professionnel pour déterminer ce qui est le plus en phase avec l’état structurel du patient.

Il n’y a pas d’aliments à proprement parler à éviter. Cela est différent selon la constitution de la personne Vata, Pitta ou Kapha. En revanche, une seule chose peut aggraver les trois doshas : la friture.

En quoi L’horloge biologique a-t-elle de l’importance dans la perte de poids ?

Oui, évidemment. En Ayurvéda, le rythme des saisons et les cycles de jour/nuit sont essentiels à l'équilibre : faire l'effort de ne pas manger après le coucher du soleil, privilégier un repas copieux le midi (heure où le Pitta est fort), etc.

La journée se décompose selon les doshas dominants. Ainsi de 6h à 10h prédomine Kapha, de 10h à 14h prédomine Pitta, de 14h à 18h prédomine Vata, de 18h à 22h prédomine Kapha, de 22h à 2h prédomine Pitta et de 2 heures à 6 heures prédomine Vata. En intervenant sur ces influences cycliques, on peut répondre à ses activités quotidiennes tout en optimisant son capital énergétique.

Article
1

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Haut de page 
X