Maigrir en mangeant des piments

0
Maigrir en mangeant des piments

Nombreux sont les régimes amaigrissants qui préconisent un aliment en particulier : il s’agit parfois de produits carnés, ou bien de légumes, ou de fruits, voire de graisses, à moins qu’il ne s’agisse de soupe… Des chercheurs se sont intéressés à la sauce piquante, ou plus particulièrement à l'élément qui donne son piquant au piment.

Alimentation pour maigrir : le piment

Ce qui donne le piquant au piment, c'est la capsaïcine. La consommation de ce composé chimique stimule la production d'adrénaline et de noradrénaline, qui aident à brûler les graisses de réserve et les sucres. Le piment est parfois recommandé dans les régimes comme aliment amaigrissant.

Au vu de ses propriétés, des chercheurs du Brigham and Women’s Hospital ont voulu utiliser ce produit afin de compléter la chirurgie bariatrique. Ce type d'opération vise à modifier les circuits digestifs en vue d’un traitement drastique de l’obésité. Mais on est toujours à la recherche de techniques moins invasives pour la perte de poids. En pratique, l'étude porte sur la suppression de liaisons nerveuses grâce à la capsaïcine, en agissant sur le nerf vague, qui permet la communication entre le cerveau et l'abdomen d’une part, et le thorax et l’abdomen d’autre part.

Maigrir, nerf vague et piment

Une première étude en laboratoire avait pu montrer que l'ablation de ce nerf, qui intervient dans la régulation de la digestion et de la fréquence cardiaque, pouvait aider à une perte de poids, et en particulier à une réduction de la masse grasse viscérale. Souhaitant mettre au point une technique plus douce, les chercheurs, dirigés par le chirurgien Ali Tavakkoli, ont envisagé une rupture partielle des connexions nerveuses entre l'abdomen et le cerveau. Au lieu donc d'enlever totalement le nerf vague, les chirurgiens se sont servis de la capsaïcine pour en détruire une partie de façon à stopper l'envoi de messages par les viscères vers le cerveau, et non l'inverse.

Pourquoi le nerf vague pour maigrir ?

La stimulation de ce nerf intervient en particulier dans la régulation de la sensation de faim. Cette action pourrait donc réduire cette dernière et aider à perdre du poids. Par ailleurs, une autre étude menée à l'Université de Californie révèle que les signaux transmis lorsqu’on consomme des produits gras agissent sur les centres du plaisir. Dans ce contexte, il a été envisagé de développer une médication qui bloquerait les signaux envoyés par le nerf vague à l'intestin ; ce qui semble rejoindre le propos des chercheurs du Brigham and Women’s Hospital.

Source :

Dr Ali Tavakkoli, Brigham and Women’s Hospital

Daniele Piomelli, Université de Californie

0

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X