Manger plus lentement permet de manger moins

4
Manger plus lentement permet de manger moins

Manger plus lentement et déguster ses aliments, quel plaisir ! Le programme Linecoaching insiste sur l’importance de la dégustation pour manger mieux. Une étude américaine confirme notre approche et prouve que les hommes et les personnes en surpoids mangent plus vite et en plus grande quantité.

Deux nouvelles études de l’université de Rhode Island mettent en lumière le rapport entre la vitesse à laquelle on mange et la quantité consommée. Ces recherches montrent notamment que les hommes mangent beaucoup plus vite que les femmes, et que les personnes en surpoids ont tendance à manger plus vite que les personnes minces.

Les mangeurs lents consomment moins de nourriture que les mangeurs rapides

Les chercheurs ont ainsi découvert que les mangeurs rapides consommaient en moyenne 85 grammes de nourriture par minute, les mangeurs à vitesse moyenne environ 70 grammes, et enfin les mangeurs les plus lents 56 grammes par minute.

L’étude montre également la différence de vitesse à laquelle les hommes et les femmes mangent. Lors du déjeuner, les hommes consomment en moyenne 80 calories par minute alors que les femmes consomment 52 calories par minute.

Les chercheurs ont également examiné les caractéristiques des différentes personnes selon la vitesse à laquelle ils mangent. Ils ont établi un lien étroit entre la vitesse et l’IMC. Ainsi, les personnes à l’IMC élevé mangent beaucoup plus vite que les personnes à l’IMC bas.

Notre façon de manger a-t-elle une influence sur notre poids ?

Cependant, ces chercheurs estiment qu’il ne s’agit pas seulement de la vitesse à laquelle on mange, mais comment on mange. Les chercheurs ont ainsi prévu de poursuivre leurs recherches afin d'apprendre à des mangeurs rapides à manger moins vite et à observer l'impact de cette nouvelle façon de manger sur leur poids.

Par le passé, cette équipe de chercheurs avait prouvé que manger lentement diminue de façon significative le nombre de calories ingérées.

Lors de leurs dernières études datant de 2007, les femmes à qui on a demandé de manger plus vite ont mangé 654 calories en 9 minutes, alors que ces mêmes femmes ont consommé 579 calories en 29 minutes quand on les incitait à faire des pauses entre les bouchées et à bien mâcher chaque bouchée 15 à 20 fois avant d’avaler.

Et si nous portions plus d'attention à nos sensations alimentaires ?

Mais ce genre d’études appelle quelques remarques : quel est le facteur qui conduit à manger moins quand on mange plus lentement ? Nous croyons quant à nous que l’important n’est pas tant la vitesse d’ingestion que l’attention portée aux sensations alimentaires et au plaisir à manger. On peut se demander en effet si manger lentement et distraitement n’aboutirait pas à manger autant que manger vite !

Manger attentivement (et donc, forcément, plus lentement) permet qu’on repère mieux le rassasiement, et aussi qu’on ait plus de contentement à manger. C’est sans doute pour cela qu’on est mieux rassasié et mieux contenté avec moins de nourriture.

De plus, on peut aussi se demander pourquoi les personnes en surpoids mangent si vite. Et si c’était parce qu’elles tentent de contrôler leur alimentation en ne mangeant pas, laissant alors la faim et les émotions grandir, jusqu’au moment où la souffrance de la faim et la souffrance émotionnelle se conjuguent pour faire de manger une urgence impérative ?

Comme on voit, de nombreuses recherches restent à conduire pour affiner ces premiers résultats.

4

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X