Pourquoi faut-il adopter le slow drinking ?

Article
Par kim22
0

Le slow drinking, dans la mouvance slow food, nous initie en 10 astuces à boire mieux : déguster des boissons alcoolisées telles que vins et cocktails avec modération et sans excès, non pas seul mais entre amis, en prenant le temps, avec plaisir, dans un véritable art de la consommation responsable. 

Réussir vos soirées avec le slow drinking

Le « binge drinking », c’était boire de l’alcool de façon effrénée jusqu’à tomber ivre mort. Réjouissons-nous, car cette tendance est devenue complètement has been, et a laissé la place à la tendance inverse : le slow drinking.
 
Le concept a été imaginé par la marque Bacardi-Martini, afin de promouvoir une consommation responsable. Boire de l’alcool est érigé en art de la dégustation, avec les clés des bons usages et des bonnes pratiques du goût, des sensations, des associations, des présentations... assez proche du savoir-faire de l’œnologie
 
Étape par étape, on apprécie chaque instant, dans la convivialité d’une soirée partagée entre amis et initiés. On ne boit plus rapidement, machinalement, en solitaire, on privilégie la qualité à la quantité, non pas dans la privation, mais en « amoureux de la vie ».
 

10 astuces pour déguster vos boissons alcoolisées

C’est un comité d’experts qui a participé à la conception du projet : un médecin nutritionniste, une spécialiste en sociologie, une blogueuse du monde culinaire, et la directrice du département consommation du Crédoc (centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie).
Ils ont élaboré ensemble les 10 principes du slow drinking, en 10 astuces et conseils à suivre pour vraiment déguster vins, alcool et cocktails.
 

1. Réinitialiser vos papilles en buvant un verre d’eau

Cela vous permet de vous hydrater, et d’éveiller votre « sensibilité gustative ».
 

2. Accorder les boissons à des mets

Les « associations gustatives », c’est l’art de savoir accorder boissons alcoolisées et certains plats : mojito avec antipasti de courgette au chèvre frais, martini blanc avec tapas au jambon de parme et tomates séchées, gin fizz avec mise-en-bouche de billes de mozzarella et olives... 
Manger et boire en même temps ajoute des saveurs différentes à la dégustation, tout en ralentissant la consommation et la diffusion de l’alcool !
 

3. Initier vos convives à l’art des cocktails

Il s’agit ici de jouer au barman chevronné, après avoir testé vous-même les recettes de cocktails les plus sympas à déguster, pour que vos invités s’y essaient.
 

4. Respecter la juste dose

Le bon dosage permet de conserver le goût et tout le plaisir de la dégustation !
 

5. Mobiliser les sens

Par le biais de tous vos sens et l’attention à vos sensations, vous parvenez à l’art de la dégustation des boissons alcoolisées. Vous apprenez même des sensations nouvelles, comme la rétro-olfaction, empruntée à l’œnologie.
 

6. Partager vos impressions 

Pour l’art de la convivialité, un lexique de mots vous est proposé, vous permettant de décrire vos sensations en termes de saveurs et de parfums (fleurs, fruits, épices...).
 

7. Prendre votre temps

C’est bien sûr le principe-clé du slow drinking : déguster demande de consommer lentement, avec attention, pour une intensité des plus petites gorgées.
 

8. Créer l’ambiance 

L’art de la déco est aussi indispensable pour un cadre agréable : lumières tamisées, couleurs agréables à l’œil... À bannir : la diffusion de parfums d’ambiance qui peuvent perturber l’odorat mais aussi le goût.
 

9. Choisir vos verres

Saviez-vous que chaque boisson a son verre adapté ? Étroit pour concentrer les arômes, évasé pour les diffuser, massif pour les alcools puissants, léger pour les cocktails subtils... 
 

10. Maîtriser la température du service

Chaque boisson a aussi sa température idéale de dégustation !
 

Slow food, slow drinking... vive la dégustation !

« Et si l’on prenait le temps de savourer l’instant présent, d’écouter nos sens, en leur laissant le temps d’apprécier les arômes et les saveurs ? Et si la dégustation était l’art de prendre son temps et de partager ? »
 
C’est la phrase d’introduction qui explique l’esprit du mouvement « Slow life » sur le site officiel du slow drinking. Ce mouvement a été lancé en 1986 avec l’engouement slow food : l’art de la dégustation appliqué à notre alimentation. 
 
Déguster, c’est aussi manger mieux, manger moins... et mincir ! La méthode LineCoaching l’érige en principe-clé pour maigrir sans régime, dans le plaisir, et durablement.
 
 

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

Pour aller plus loin, découvrez comment écouter ses sensations alimentaires en mangeant et comment manger plus lentement permet de manger moins

Article
Par kim22
0

Dans la même rubrique

10 conseils pour manger moins le soir

Avis d'experts
0
La journée a été longue, et vous rêvez d'être enfin à la maison pour décompresser. Le problème, c'est que pour vous, la soirée est également source de stress : vous ne…
Lire plus

Conseils pour déguster du foie gras sans grossir

Article
0
Contrairement aux idées reçues, le foie gras ne fait pas grossir. Même s’il est très calorique, comment envisager Noël ou la Saint Sylvestre sans foie gras ? Qu’il soit…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X