Conseils pour déguster du foie gras sans grossir

Article
0
Conseils pour déguster du foie gras sans grossir

Contrairement aux idées reçues, le foie gras ne fait pas grossir. Même s’il est très calorique, comment envisager Noël ou la Saint Sylvestre sans foie gras ? Qu’il soit de canard ou d’oie, mi-cuit ou cuit, entier, en bloc, en morceaux ou même poêlé, le foie gras fait l’unanimité en France.

Les apports nutritionnels du foie gras

N’y allons pas par quatre chemins. Le foie gras est… gras ! 100 grammes de foie gras correspondent à environ 400 à 500 calories (soit en fait tout de même moins que le chocolat). C’est un aliment particulièrement riche en lipides et faible en protéines et minéraux. Il est composé d’acides gras essentiellement monoinsaturés, tout comme l’huile d’olive. En clair, il est sans danger pour nos artères et aurait plutôt un effet protecteur sur notre système cardiovasculaire.
 
 

Peut-on manger du foie gras sans grossir ?

Puisqu’aucun aliment n’est « grossissant » par nature, le foie gras ne fait pas grossir plus qu’un autre aliment. Ce qui risque de vous faire grossir, ce n’est pas le foie gras, ou la bûche glacée, ou la dinde aux marrons, ou les petits fours. Vous pouvez grossir, car durant cette période de fêtes, vous mangez globalement plus que vos besoins sur une durée de plusieurs jours.Un repas, ou même plusieurs repas, trop abondants, ne sont en rien nuisibles pour le poids… s’ils sont suivis d’une période durant laquelle vous vous recalez sur vos sensations alimentaires de faim et de rassasiement. 
 
Cest assez facile, car après avoir consommé tant d’aliments gras et sucrés, on perd l’appétit pour ce type d’aliments et on a plutôt, spontanément, envie de fraîcheur. Une petite salade, un simple fruit, un yaourt nature nous contentent alors. Si bien qu’après avoir mangé « riche » pendant plusieurs jours, on fait « maigre » sans frustration, parce que cela nous vient naturellement.
 
 

Comment déguster son foie gras?

Pour bien profiter de votre foie gras, nous vous conseillons de le consommer avec des toasts, de la brioche, ou mieux, du pain d’épice toasté, par exemple. Vous aimez la confiture de figues ou encore le confit d’oignons ? Quelle bonne idée ! Cela se marie parfaitement avec le foie gras, mis en valeur par ces notes sucrées. 
 
Et puis, n’oubliez pas un vin digne d’accompagner ce repas de fête : s’il s’agit de foie gras mi-cuit sur toasts, une vin blanc sec, plutôt gras, comme un Meursault ou un Condrieu, ou bien encore du champagne, iront très bien. Si votre foie gras est poêlé, il vous faudra un vin rouge puissant comme un Pommard, un Rivesaltes ou un Rasteau. Et puis, bien sûr, on peut aussi marier le foie gras avec un vin doux comme le Sauternes, ou un Pinot gris d’Alsace.
 
 

Manger du foie gras, sans culpabiliser

Si on se sent coupable d’avoir mangé du foie gras, du gâteau et que sais-je encore, la culpabilité et la peur de grossir risquent de nous pousser au régime, ou encore au sport intensif, frénétique et punitif. Tout cela nous empêchera de ressentir notre absence de faim et se transformera en envies de manger émotionnelles. Il y a de bonnes chances pour que nous poursuivions alors nos excès, non pas par plaisir, mais par dépression et masochisme.
 
En mangeant trop, comme tout le monde autour de soi, en profitant de l’instant sans se soucier de son poids, puis en se rebranchant ensuite sur ses sensations alimentaires de faim et de rassasiement, sans doute votre poids montera-t-il légèrement pour redescendre après ces quelques jours de bombance, sans que vous ayez à vous en préoccuper.
 
Ou bien encore, vous pouvez opter pour une autre stratégie, elle aussi gagnante : mangez de bonnes choses, les meilleures, sans pour autant vous gaver, puisque rien n’est plus désagréable que d’avoir un ventre lourd et des indigestions. Prenez des petites bouchées et appréciez-les en bouche, car le foie gras et les autres bonnes choses le méritent. Lorsque votre plaisir en bouche faiblit, pourquoi ne pas vous en tenir là, même s’il en reste dans votre assiette ? Car si vous persistiez, vous en arriveriez vite au dégoût. 
 
 

Retrouvez le plaisir de manger

Si vous êtes parvenu au rassasiement gustatif, votre bouche vous le signale. Dans la suite du repas, si la faim a disparu, si vous êtes à saturation, ne mangez que quelques bouchées symboliques, afin de ne pas gêner les autres convives. Vous pouvez aussi manger comme on mange habituellement dans les restaurants étoilés : dans ce type de restaurant, on sert des portions bien plus petites qu’à l’habitude ; plutôt 40 grammes de foie gras que 80 grammes. Ce n’est nullement par avarice, mais pour vous permettre d’apprécier votre repas jusqu’à la dernière bouchée. Si vous faites en sorte de garder de l’appétit pour le dessert, ou bien si vous ne l’avez pas fait, mais ne mangez plus que symboliquement dès lors que le plaisir gustatif a disparu, vous aurez alors le plaisir de sortir de table toujours dans votre zone de confort.
 
En définitive, à LineCoaching, nous ne conseillons pas une stratégie plutôt que l’autre. Tout dépend des circonstances, de la nourriture proposée, de vos désirs, de votre style personnel. L’important est sans doute de ne pas culpabiliser de manger, de ne pas devenir anxieux de grossir, car ce sont ces émotions qui, en définitive, font manger en excès dans la durée.
 
 

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

Vous n'aimez pas les périodes de fêtes et les repas de famille, car vous avez peur de grossir ? Découvrez nos conseils pour profiter des fêtes sereinement et pour gérer votre gourmandise

 
Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X