Obésité infantile et maladies du coeur

Par Françoise
0

Une étude menée sur des adolescents de poids différents montre que des problèmes cardiaques sont associés à un indice de masse corporelle élevé. Ceci révèle donc l'importance de l'alimentation et de l'activité physique pour prévenir ces risques.

Obésité infantile, maladies du cœur en perspective

L'obésité infantile est une maladie qui connait des taux alarmants ces dernières années. Les messages de santé publique font la promotion d'une alimentation adaptée et de l'activité physique régulière pour réduire les risques de prise de poids. Chez l'enfant, ces habitudes sont à prendre très tôt car les risques de développement de maladies du cœur semblent pouvoir apparaître tôt dans la vie. En effet, dans une étude présentée au Heart Failure Congress 2012 à Belgrade, les auteurs montrent que dès l'adolescence le cœur souffre de la prise de poids et de l'obésité infantile.

Ce congrès est organisé par la société européenne de cardiologie et réunit des spécialistes autour des dernières recherches, aussi bien cliniques qu'expérimentales, sur les maladies du cœur. L'étude menée sur des adolescents a consisté en l'observation de leurs indice de masse corporelle, de leur indice de masse ventriculaire gauche et de diverses mesures de la fonction cardiaque. Les sujets ont été séparés en trois groupes : minces, en surpoids et souffrant d'obésité.

Quelles maladies du cœur en cas d'obésité infantile

A partir des électrocardiogrammes des sujets de l'étude, les chercheurs ont pu constater que plus l'indice de masse corporelle est élevé, plus les membranes du cœur sont épaisses. De plus, la pression diastolique (mesurée lors du relâchement du cœur) ainsi que la pression systolique (au moment de la contraction du cœur) sont plus importantes chez les adolescents au plus fort indice de masse corporelle. Ceci traduit les efforts supplémentaires que doit accomplir la pompe cardiaque en cas d’obésité. En cas d'obésité marquée, ces symptômes précurseurs d'une insuffisance cardiaque sont à prendre d'autant plus au sérieux que les sujets sont jeunes.

Ces examens ayant été effectués alors que ces jeunes ne présentaient aucune prédisposition aux maladies du cœur, cela met en évidence le danger que peut représenter l'obésité précoce et la nécessité de prévention de la prise de poids dès le plus jeune âge. L'étude présentée à Belgrade ne permet cependant pas d'établir qu'une perte de poids permet de corriger les troubles mis en évidence.

Source :

“Obese adolescents have heart damage", European Society of Cardiology, Heart Failure Congress, 2012

Par Françoise
0

Dans la même rubrique

Le lait fait-il grossir ?

Article
0
Les laitages occupent une bonne place dans l’alimentation, dans le monde entier. Mais sont-ils bons ou mauvais pour la santé ? Quels sont leurs vertus et leurs méfaits ?…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X