La minceur, un signe de beauté ?

Article
0
La minceur, un signe de beauté ?

Mincir pour embellir... La pression est bien réelle dans nos sociétés où l'on court le risque de discrimination faute de correspondre à l'idéal prôné par les magazines et la publicité. Alors, minceur rime-t-elle vraiment avec beauté ?

Jasmine complexe sur son poids. Face à son entourage, elle se sent mal à l'aise et pense qu'elle ne pourra pas attirer l'attention d'un homme tant qu'elle restera avec ses kilos en trop. Elle rêve d'un corps mince et musclé à souhait. Sauf que... la beauté idéale que tous les magazines font miroiter est de plus en plus inaccessible. La taille mannequin ne concerne effectivement que 5 % des femmes!

La minceur vue au travers des différences culturelles

Les critères de beauté évoluent avec le temps. Jusqu'au milieu du XXe siècle, les vêtements et l'accessoire suffisaient à assurer une apparence convenable, comme le note Jean-Philippe Zermati. Le corps a aujourd'hui remplacé le vêtement en se dotant d'une nouvelle signification. Il est devenu le reflet de la personne et lui permet donc de se positionner dans la société.

La beauté est étroitement liée aux valeurs de la société dans laquelle on vit. Par exemple, dans la plupart des sociétés traditionnelles, les rondeurs sont synonymes de capacité à porter des enfants. Une femme est surtout belle parce qu'elle est féconde. Et la fécondité est associée à une nombreuse descendance. Depuis toujours, les rondeurs ont été signe de beauté chez les femmes, il suffit de regarder les différentes représentations de la femme dans l'art, les « Vénus », pour en être convaincu.

L'embonpoint chez un homme est, lui, signe de richesse puisque cela prouve qu'il peut se nourrir au-delà de ses besoins, ajoute le nutritionniste.

C'est ce même gras qui devient laid dans nos sociétés modernes, où la femme peut trouver sa place indépendamment de la maternité et où, tant pour les hommes que les femmes, la minceur signifie qu’on a le contrôle de son corps, et donc le contrôle sur les différents événements de sa vie, sentimentale ou professionnelle.

Et si on se réconciliait avec son corps ?

En définitive, la vraie question n'est pas tant de vouloir aveuglément correspondre à l'idéal véhiculé par la société que de trouver un équilibre personnel, de se réconcilier avec son corps propre, avec son âge, avec ses formes, avec son héritage corporel. Il s’agit d’être authentiquement soi-même, et que son poids se détermine de lui-même sur un mode naturel. Sans doute maigrira-t-on, mais pas davantage que ne le veut sa nature.

Et même quand on a essayé des régimes à répétition, ce n'est pas mission impossible. En effet, avec la méthode LineCoaching, vous bénéficiez d'une aide personnalisée pour mincir en douceur. Vous réapprenez à écouter vos sensations alimentaires, à manger ce qui vous fait plaisir et ce dont vous avez vraiment besoin pour trouver votre poids d'équilibre.

Pour en savoir plus :

Jean-Philippe ZERMATI, Maigrir sans régime, nouvelle édition, Paris, Odile Jacob, 2011.

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X