Retrouver le goût des aliments

Article
6
Retrouver le goût des aliments

Pas facile quand on a essayé des régimes draconiens à répétition de réapprendre à savourer les aliments. Pourtant, c'est essentiel : manger les aliments en pleine conscience permet de les manger pour le plaisir, de repérer le moment où ce plaisir se termine, et donc de manger selon ses besoins. C'est essentiel pour réconcilier son corps avec sa tête donc, en fin de compte, perdre du poids durablement.

Quand Jacqueline rentre chez elle après une dure journée de travail, elle a tendance à se jeter sur tout ce qui lui tombe sous la main... Elle choisit surtout des aliments gras et sucrés qu'elle avale jusqu'à l'écœurement et digère mal, avec lourdeurs et ballonnements à la clé. Elle mange donc de trop grosses quantités sans apprécier le goût des aliments. Et c'est dommage parce qu' elle passe ainsi à côté de la satisfaction liée à la nourriture. Changer cette habitude prend du temps puisqu'il s'agit de modifier complètement son comportement alimentaire.

Comment retrouver le goût des aliments dans la pratique ?

La dégustation représente un élément clé de la démarche. C'est une occasion de se recentrer sur soi-même. Concrètement, il s'agit de prendre le temps nécessaire, de se placer dans un endroit calme, propice au repas, et de prêter attention à la nourriture, à ce qui est en train de se passer dans notre bouche. On prend son plaisir, et on prend aussi conscience du moment où ce plaisir se termine, ce qui correspond au rassasiement, qu’on appelle rassasiement gustatif, ou rassasiement sensoriel spécifique. Manger en dégustant est une nécessité si on veut pouvoir manger en respectant ses sensations alimentaires, et donc manger ce dont le corps a besoin.

Comment ça marche ?

Déguster permet de manger pour le plaisir comme nous l'avons dit, ce qui conduit le plus souvent à être davantage satisfait avec moins de nourriture. En effet, comme le note Jean-Philippe Zermati, nutritionniste, « Le plaisir ne se contente pas d'intervenir dans le déclenchement du repas. Il participe aussi à son arrêt. »

Tout ce qui entrave le plaisir à se nourrir peut conduire à manger trop. Manger de manière compulsive, par exemple pour des raisons émotionnelles, sous l’effet du stress, aboutit à manger sans plaisir et sans capacité à repérer le rassasiement, la fin de la faim.

Ou tout simplement, manger rapidement, sans attention, mécaniquement, tout cela étouffe la perception des sensations alimentaires, ce qui incite à compenser la qualité par la quantité, ajoute Jean-Philippe Zermati. Et déguster ses aliments permet justement d'inverser la tendance : on va privilégier la qualité et non plus la quantité. Attention toutefois, manger lentement ne suffit pas, encore faut-il aussi manger en étant pleinement conscient de ce qui se passe dans sa bouche.

C'est d'ailleurs l'une des lignes directrices de notre programme. Avec LineCoaching, vous allez apprendre à déguster en pleine conscience vos aliments pour manger mieux, en accord avec vos besoins... et ainsi perdre du poids sans régime.

 

Pour en savoir plus :

Jean-Philippe ZERMATI, em>Maigrir sans régime, nouvelle édition, Paris, Odile Jacob, 2011.

Article
6

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X