L’Indice de masse corporelle -IMC- et ses limites

Article
Par mtouzet
0

Les épidémiologistes ont adopté l’indice de masse corporelle ou IMC, comme valeur de référence en termes de poids. L’IMC indique, pour une population donnée, quelle est la fourchette de poids considérée comme idéale du point de vue de la santé. Il est souvent évoqué dans les nombreuses méthodes amincissantes. Cette notion doit cependant être maniée avec précaution.

Grande et plutôt ronde, Ludivine se trouve trop grosse. Elle est Infirmière et aime faire du vélo pour se détendre. En bonne santé, est-elle vraiment trop grosse ? Se trouver trop grosse ou trop maigre relève de l’appréciation personnelle. On se compare aux autres, aux images des magazines, et le poids indiqué sur la balance, à lui seul ne veut rien dire. Le surpoids dépend de la taille, de l’âge, du sexe et des variables personnelles.

Le calcul de l’IMC

L’IMC s’obtient en divisant le poids par la taille au carré. Ainsi, un IMC moyen, considéré comme le plus propice à la bonne santé, se situera aux environs de 22,4 kg/m² pour les femmes et 22,7 kg/m². Le surpoids apparaît à partir d’un IMC de 25 kg/m² et on parle d’obésité à partir de 30 kg/m².

Ludivine apprécie les bons petits plats et culpabilise de son appétit. Elle calcule son IMC, qui dépasse la valeur de référence. Elle commence alors, à contrecœur, à se restreindre pour atteindre son poids idéal. A-t-elle raison ?

A manipuler avec précaution !

Utile lorsqu’on veut faire des statistiques concernant des populations, l’IMC devient sujet à caution lorsqu’on cherche à l’appliquer à un individu donné. Il ne prend pas en compte les caractéristiques personnelles. Elle ne distingue pas la masse grasse de la masse maigre, c'est-à-dire les os, les muscles, les autres tissus : ces derniers pèsent sur la balance sans être signe d’une mauvaise santé, bien au contraire ! Seuls des examens plus poussés permettent d’évaluer la masse graisseuse, la masse osseuse et la masse musculaire. Ainsi, l’IMC de Ludivine peut être élevé sans qu’il y ait de surpoids ou d’obésité, c’est-à-dire que le poids de graisse mette en jeu sa bonne santé. Ludivine a une carrure forte et est musclée. Sportive, son corps a besoin d’un apport de nourriture relativement important, d’où son appétit !

Ludivine n’est pas tout à fait dans la norme. Mais qu’en est-il de son propre équilibre ? Le poids qui lui serait vraiment idéal, loin des calculs et des statistiques, doit prendre en compte son mode de vie, son histoire personnelle, son hérédité… Il doit être celui qu’il obtient en mangeant selon ses sensations alimentaires, ni plus ni moins, et qui reste habituellement d’une grande stabilité au fil des années. C’est ce qu’on appelle le poids d’équilibre : en continuant à manger avec bon cœur, ce qu’elle aime, selon son appétit, Ludivine gardera le poids qui est le sien, qui lui est naturel.

Article
Par mtouzet
0

Dans la même rubrique

Trouver son poids idéal

Article
0
Votre poids d’équilibre ou « set point » n’est pas forcément le poids rêvé ! C’est celui qui convient à notre corps et contre lequel rien ne sert de lutter. Comment…
Lire plus

Mon poids d'équilibre et moi

Article
0
Le poids d’équilibre, appelé « set-point » en anglais, est le poids qui est le nôtre lorsque nous mangeons à notre faim, ni plus ni moins. Ce n’est pas forcément le…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X