La cantine idéale pour que les enfants ne grossissent pas

0
La cantine idéale pour que les enfants ne grossissent pas

Une expérience américaine a prouvé qu’en changeant la disposition de la cafétéria d’une école, les enfants s’orientaient naturellement vers une alimentation plus saine.

Deux nutritionnistes américains spécialistes du comportement alimentaire ont décidé de s’attaquer aux cantines scolaires, estimant que le problème de surpoids actuel et les mauvaises habitudes alimentaires commençaient dès l’enfance.

A la cantine, la disposition des plats influence le choix des enfants

Brian Wansink et David Just, professeurs à l’université américaine de Cornell, ont testé quelques changements dans une école de l’Etat de New York. « Des chose simples comme changer l’ordre, le placement et la disposition de la nourriture peuvent améliorer la manière de manger des enfants, sans pour autant réduire le choix de nourriture », a expliqué Brian Wansink au sujet de cette expérience.

Concrètement, voici le genre de petits changements induits par les chercheurs et suivis d’effets. Des changements qui peuvent nous faire réfléchir à notre propre présentation des aliments, dans le réfrigérateur et à table, et à son impact sur notre manière de manger.

Brian Wansink et David Just ont par exemple changé la présentation des fruits, rangés dans un joli saladier placé sous une source de lumière, plutôt que directement sur le plateau en acier des cantines. Dans les écoles américaines où l’expérience a été menée, ce simple changement a augmenté la consommation de fruits de 186 %!

Susciter la curiosité alimentaire des plus jeunes

Un jour de pizza, ils ont demandé aux personnels de cantine de s’adresser aux enfants en leur demandant s’ils voulaient de la salade à côté de leur pizza, au lieu de laisser cet aliment dans un coin, au bon vouloir des adolescents... De manière générale, les chercheurs ont imposé que la salade soit installée sur les présentoirs les plus accessibles et non derrière la boisson ou le pain. La consommation de salade a augmenté.

Wansink et Just ont encore conseillé à l’école de trouver des noms rigolos ou attirants pour les plats de légumes inscrits au menu, afin de susciter l’intérêt des plus jeunes, de les séduire et de leur donner envie de manger.

Ces expériences permettant de mieux comprendre le comportement alimentaire valent autant pour les enfants que les adultes. Elles permettent de comprendre l’influence du contexte et de la présentation de nourriture sur nos choix d’aliments et les quantités avalées. La compréhension de nos comportements est une première étape vers le changement. Le but final : manger en fonction de ses besoins physiologiques et psychologiques, de ses goûts et de son appétit réel, et mincir ou ne pas grossir.

0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X