Limiter les risques d'obésité : prenez les repas en famille

0
Limiter les risques d'obésité : prenez les repas en famille

Le milieu familial est un facteur déterminant des habitudes alimentaires. Selon diverses études, lorsque les parents ont eux-mêmes de bonnes habitudes alimentaires, prendre son repas en famille limiterait les risques d'obésité. Serait-ce parce que cela incite les enfants à consommer cinq fruits et légumes par jour ? Ou bien parce que les repas familiaux entrainent le partage, élément important limitant l'obésité ? Ou encore parce que ainsi, on prend des repas à des heures régulières ? Tâchons de comprendre.

L'importance des habitudes alimentaires familiales

Une étude londonienne a démontré que les repas en famille incitaient nos enfants à consommer la portion recommandée de fruits et de légumes par jour, dans la mesure où les parents prêchent par l’exemple.

2383 enfants âgés de 8 ans ont été évalués, ainsi que les attitudes parentales. Il ressort de cette étude que la fréquence des repas en famille joue sur la fréquence de la consommation des fruits et légumes de nos enfants. Ceci, dans la mesure où les parents donnent l'exemple en consommant eux-mêmes de façon quotidienne des fruits et légumes. Ainsi, de manière mécanique, les enfants imitent leurs parents et sont donc amenés plus facilement à consommer ces produits. Enfin, l'étude montre également que les parents qui cuisinent et servent ces aliments à leurs enfants ne le font pas en vain : la consommation de fruits et de légumes de nos petits augmente alors.

Partager les repas, moins risquer l'obésité

Les repas familiaux caractérisés par le célèbre « A table ! » limitent l'obésité. C'est ce que démontre une étude américaine, menée par des chercheurs de la Rutgers State University du New Jersey. Prendre ses repas à l'extérieur entrainerait la plupart du temps, de mauvais choix alimentaires et de mauvaises habitudes. Au contraire, les repas en famille, véritable tradition, limiteraient le grignotage.

Cependant, on peut se demander en quoi manger en famille est bénéfique. Est-ce simplement une question de choix alimentaires, de pure diététique ? Ou bien le fait de partager, de manger des aliments cuisinés, dans un climat émotionnellement favorable, joue-t-il un rôle et conduit-il à manger des quantités moindres pour une plus grande satisfaction ? À l’inverse, les enfants livrés à eux-mêmes, en quelque sorte abandonnés, ne compenseraient-ils pas cela en se tournant vers des aliments gras et sucrés ? Ces éléments ne semblent pas avoir été pris en considération

Caler les horaires des repas sur notre horloge biologique et respecter sa satiété

Enfin, selon une étude de l'Institut Salk, le décalage entre nos horaires alimentaires et notre horloge biologique jouerait un rôle majeur dans la survenue de l’obésité. En effet, il est important de manger quand on a faim et de respecter sa satiété. Avant de manger, évaluez votre appétit et mangez en conséquence.

En prêtant particulièrement attention aux premiers signes du rassasiement, vous mangerez moins mais mieux, car vous profiterez pleinement des aliments !

Ces dernières années, nos habitudes alimentaires ont beaucoup changé. Citons encore, en vrac, le fait que nous ayons un très large accès à la nourriture de façon permanente, que nous sommes entourés de nombreuses incitations à consommer, que nous sommes pressés de nous débarrasser de la « corvée » qui consiste à manger, tant nous avons de choses à faire, que nous avons réduit notre temps de sommeil, que nous vivons nos émotions comme si elles étaient un dérangement, une gêne, que nous bougeons peu et percevons donc mal notre corps.

L’approche Linecoaching est là pour vous permettre de retrouver le plaisir à manger les aliments que vous aimez, sans culpabilité, pour vous apprendre à percevoir et respecter votre faim et à savoir vous arrêter à satiété, et lever tous les obstacles qui sont susceptibles de manger ainsi.

 

Sources :

Journal of Epidemiology and Community Health : Family meals can help children reach their 5 A Day: a cross-sectional survey of children's dietary intake from London primary schools

Federation of American Societies for Experimental Biology “Researchers find additional evidence that families that eat together may be the healthiest”

Cell Metabolism Time-Restricted Feeding without Reducing Caloric Intake Prevents Metabolic Diseases in Mice Fed a High-Fat Diet

0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X