Maigrir à 50 ans: adoptez les bons reflexes

Article
0
Maigrir à 50 ans: adoptez les bons reflexes

Vous avez cinquante ans et vous voulez maigrir ? Voilà une excellente résolution ! Mais on a plus de mal à maigrir à la ménopause que lorsque l’on affiche ses trente-cinq printemps ! La raison est simple : avec l’âge, habituellement, la masse musculaire diminue et la masse graisseuse augmente. D’autres paramètres entrent en jeu et ne font qu’accentuer votre mal-être. Mais avec un peu de bon sens et une jolie dose d’optimisme vous pourrez enrayer les kilos qui empoisonnent votre existence.

Aujourd’hui les femmes restent encore belles à 50 ans. Pourtant, elles ressentent un terrible bouleversement quand les premiers symptômes de la ménopause apparaissent. Et même si la médecine a fait d’énormes progrès pour atténuer les effets dus à la chute de la progestérone et des œstrogènes, la prise de poids est l’un des écueils les plus difficiles à vivre pour ces « jeunes » seniors. Pourtant, maigrir après 50 ans, c'est possible ! Mais comment ?

Comment maigrir après 50 ans et en finir avec ces kilos superflus ?

Ici pas question de parler de régimes amincissants. Au panier les déjeuners sans pain, les dîners sans desserts ou les nuits sans sommeil à cause de votre ventre qui crie famine ! Non, ici on évoque le goût, les saveurs, et surtout le bien-être. Car un corps bien nourri est un corps heureux. Ce n’est pas parce que vous avez la cinquantaine qu’il faut maltraiter vos rondeurs. La balance indique un surpoids qui vous fait bondir ? Pas de panique, on peut aussi mincir à 50 ans.

Pour maigrir à 50 ans , oubliez d’abord ce que vous savez sur la perte de poids

 Maigrir après 50 ans ne veut pas dire mourir de faim ou faire des sacrifices. C’est pourtant ce que vous proposent depuis des lustres les marchands de régime. Dissocié, hyperprotéiné, hypocalorique ou hypoglucidique, vous n’avez que l’embarras du choix. Mais, inutile de vous rappeler que dès que vous recommencerez à manger normalement, les graisses reviendront à grand pas ! Vous reprendrez alors plus de kilos que vous n’en avez perdu. Assez de restrictions et place au plaisir de consommer ce que vous aimez ! Car même à 50 ans on a le droit de craquer pour des gourmandises qui nous font saliver. Tout en maigrissant.

Ne mangez que quand vous avez faim

Exit le poncif des trois repas à heures fixes avec lesquels on vous assomme depuis votre plus jeune âge ! Car, dans la « vraie vie », votre organisme sait ce dont il a besoin et vous adresse des messages pour que vous le lui procuriez. Que vous sautiez le petit déjeuner ou reculiez le dîner plus tard dans la soirée, l’important c’est de vous mettre à table seulement au moment où vous vous sentez en appétit. N’attendez pas que la faim tiraille votre estomac, et mangez dès que vous sentez que vous êtes en mesure de retirer un réel plaisir gustatif de l’aliment qui vous tente.

Faites-vous plaisir

Maigrir à la ménopause, ce n'est pas plus difficile qu’à un autre âge, en fait. Mais comme le métabolisme ralentit sa course, vos besoins sont moiondrers et les portiosn doivent être en rapport. Vous n’avez plus les besoins énergétiques de vos 20 ans, et souvent, des demi-assiettes se révèlent parfaitement satisfaisantes.

Un autre problème consiste dans les perturbations émotionnelles dues aux modifications hormonales. Vous vous apercevez qu’à la moindre contrariété, vos émotions vous submergent et vous ressentez une envie insoutenable de vous « remplir » pour apaiser vos angoisses existentielles.

Et comme si ça ne suffisait pas, vous culpabilisez d’avoir craqué une fois de plus. Si vous êtes dans ce cas, il est temps d’entreprendre un travail de thérapie cognitivo-émotionnelle, tel qu’il est proposé sur le site LineCoaching. Vous apprendrez alors à augmenter votre tolérance émotionnelle et à ne pas « manger vos émotions ».

Mettez-vous au sport

Modifier son comportement alimentaire c’est déjà bien, mais l’accompagner d’une activité physique, pratiquée régulièrement, c’est encore mieux. Non seulement vous préviendrez les risques de maladies cardio-vasculaires, mais vous allez aussi donner un coup de pouce à votre perte de poids. Tous les sports vous sont autorisés (ou presque) à condition de les pratiquer en douceur et avec ménagement.

Mais avant de vous y remettre, il serait bon de faire un état des lieux chez votre médecin traitant. Cela vous prendra à peine quelques heures et vous tranquillisera sur votre état de santé. Vous pouvez aussi redémarrer tout en douceur avec Guillaume, le coach sportif de Linecoaching. Il a mis au point un parcours forme adapté à tous les niveaux, pour retrouver la forme à votre rythme.

Faites-vous aider…

Vous êtes une grande fille et en général vous savez prendre vos responsabilités et les assumer. Mais là, l’enjeu est important. Et toute seule, vous avez du mal à tenir le cap. Alors, entourez-vous et faites appel aux gens que vous aimez pour vous encourager à maigrir. Et si ça ne suffit pas, offrez-vous un coach minceur professionnel qui, avec pédagogie et finesse, vous guidera tout au long de votre apprentissage. Parions qu’il vous fera retrouver le sourire en un rien de temps. Et une jolie silhouette en prime.

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

Mincir après la ménopause, c'est possible, tout comme le fait de se remettre au sport, notamment à la marche, sport de référence pour perdre du poids, facile à mettre en oeuvre.

Si la marche ne vous plait pas,  on vous aide à savoir quel sport choisir et comment. 

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X