Québec : un camp de jeunes en surpoids créé pour l'été 2013

Article
0
Québec : un camp de jeunes en surpoids créé pour l'été 2013

Cet été, SNAP (Santé, Nutrition, Activité Physique) un camp de jeunes obèses et en surpoids âgés de 8 à 16 ans s'implantera au Québec. C'est du jamais vu au Canada.

Aider ces enfants à retrouver des habitudes de vie saines

A partir du mois de juillet 2013, 74 enfants pourront intégrer ce camp situé dans un bois des Laurentides pendant deux semaines. Le but de cette cure est de remettre ces jeunes sur le droit chemin des habitudes de vie saines. Diverses activités seront proposées comme le canot, de l’escalade, des ateliers de cuisine ou encore des cours d’estime de soi, afin de lutter contre l’obésité grandissante chez les jeunes de 8 à 16 ans.

Un effet de groupe pour les aider à perdre du poids

Les différents psychologues, kinésiologistes et nutritionnistes de l’hôpital Sainte-Justine ont pour mot d’ordre d’aider ces jeunes à vaincre ces kilos en trop. Ils affirment qu’un enfant qui souffre de surpoids a besoin d’autres jeunes comme lui qui l’entourent pour ne pas qu’il se sente constamment jugé.

Ce camp ne semble pas correspondre à l’image des programmes de perte de poids comme on peut voir aux Etats-Unis. Au contraire, le but du camp est de leur donner envie de changer leurs habitudes alimentaires, afin de retrouver des habitudes de vie saine durablement.

Le problème représenté par les parents

Le but du camp ne vise pas seulement les jeunes mais également leurs parents, en partie responsables de l’alimentation de leurs enfants. L’équipe du SNAP a pour but de convaincre les parents des enfants qu’il faut qu’ils changent leurs habitudes quotidiennes car la plupart d’entre eux ne se rendent même pas compte de la gravité du problème. C’est pourquoi, la dernière journée du camp sera entièrement consacrée aux parents afin que ces derniers puissent aider et soutenir leurs enfants de retour à la maison.

Que penser de ces initiatives ?

Aux États-Unis, ce type de camp de vacances est devenu courant. On distingue même des « fat camps », où la nourriture est restreinte, des « boot camps » centrés sur les activités physiques, et des « diet camps » où les participants suivent un régime amaigrissant organisé.

Tout dépend des valeurs promues dans ce type de camp. Il est à craindre que le discours y soit très diététisant, faisant la promotion d’une « nourriture saine », et diabolisant les produits à haute valeur énergétique. On sait bien ce qui se passera alors à la sortie du camp : un rattrapage, tôt ou tard, lorsque l’enfant ou l’adolescent retrouvera les aliments dont il a été privé. Bien des études ont montré cet effet yoyo.

Évidemment, si le camp était centré sur l’écoute et le respect des sensations alimentaires, sur la dédiabolisation des aliments riches et la façon de les consommer, alors peut-être pourrait-il en sortir quelque chose de durablement bon… Mais ne rêvons pas.

C’est ce que préconise Linecoaching, bien sûr. En adoptant cette méthode, dite d’alimentation intuitive (en anglais « intuitive eating »), vous apprendrez à manger pour le plaisir, selon vos besoins réels, vous retrouverez votre poids d'équilibre, et vous y installerez. Oubliez donc les régimes, et reprenez du plaisir à manger !

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X