Jus de bouleau, sève de bouleau : des alliés pour maigrir ?

Article
0
Jus de bouleau

L’été est fini, l’automne pointe son nez. Et avec lui, les bonnes résolutions. Si l'on faisait du bien à notre corps en lui offrant une cure dépurative et par la même occasion, un petit coup de pouce « minceur » ? Le jus de bouleau et la sève de bouleau, vous connaissez ? Une manière efficace de se débarrasser des toxines emmagasinées tout au long de l’année et d’attaquer la rentrée avec un organisme propre comme un sou neuf ! Et en prime, des rondeurs qui s’affinent…

Sommaire

 

À chaque changement de saison, le corps a besoin de se refaire une santé. Quoi de mieux que le jus de bouleau et la sève de bouleau pour « décrasser » notre organisme ? Ces compléments alimentaires sont qualifiés de « détoxifiants » ou dépuratifs parce qu’ils ont un pouvoir « drainant », c'est-à-dire diurétique.


Le bouleau de l’Europe du Nord,  arbre au port altier et aux branches graciles, appelé autrefois « arbre de la sagesse » tant ses vertus apothicaires étaient louables, étonne par la blancheur éclatante de son tronc. Alors que le jus de bouleau est une décoction de jeunes feuilles (on extrait les principes actifs par dissolution dans l’eau bouillante), la sève de bouleau, elle, est récoltée de manière artisanale par une entaille au cœur même du tronc. 


Boire du jus de bouleau pour maigrir, est-ce efficace ?


Même si le jus de bouleau est considérablement moins cher que la sève,  il n’en reste pas moins un traitement de choix, que ce soit pour ses qualités médicinales ou pour sa faculté d’agir sur la surcharge pondérale. Ainsi, les naturopathes et les scientifiques qui ont planché sur ce produit, s’accordent à dire que ses propriétés dépuratives et diurétiques en font un remarquable complément « minceur » naturel. 


Grâce aux flavonoïdes qui le composent (métabolites des plantes) et aux sels minéraux dont il est gorgé, le jus de bouleau augmente la diurèse (volume d’urine en 24 heures). C’est ce que confirment les membres de l’Agence Européenne des Médicaments qui considèrent que ce liquide est un « remède adjuvant dans les troubles urinaires mineurs ». 


De plus, il a été démontré que, grâce à son action sur les émonctoires (organes permettant à l’organisme d’éliminer les déchets) dont le foie, les intestins, la peau et les poumons, ce breuvage médicinal joue un rôle de filtre épurateur. 


Mais il semblerait que sa vocation thérapeutique ne s’arrête pas là. D’ailleurs, de nombreux chercheurs lui accordent une action anti-inflammatoire aidant ainsi à traiter l’eczéma, le psoriasis, l’arthrose, le rhumatisme, la crise de goutte (maladie inflammatoire de l’articulation, due à un taux d’acide urique trop élevé dans le sang).
On pourrait également citer son pouvoir antalgique, car il contient du salicylate de méthyle, c'est-à-dire de l’aspirine. 


Enfin, on prête aussi au jus de bouleau le pouvoir, grâce à ses qualités revitalisantes sur l’organisme, de sublimer l’éclat de la peau, dont le grain, au fil du temps semble rajeuni et tonifié. 


Les bienfaits de la sève de bouleau 


Plus concentrée que le jus de bouleau, la sève de bouleau, que l’on nomme aussi « eau de bouleau » tant elle est fluide et incolore, a pour mission, chaque hiver, de nourrir l’arbre et ses bourgeons, pour leur procurer croissance et énergie. 


Utilisée en cure « fraîche » à l’arrivée du printemps ou « pasteurisée » au début de l’automne, la sève de bouleau apporte un véritable coup de fouet naturel à notre organisme ainsi qu’un authentique bien-être psychologique. Aussitôt récoltée (courant mars),  aussitôt livrée à votre domicile. Car la sève n’attend pas ! Et elle ne peut être conservée que 30 jours dans votre frigo… juste le temps d’une cure.


Mais elle peut aussi être consommée à l’arrivée de l’automne. Pasteurisée pour une meilleure préservation, elle trouvera sa place dans les boutiques « bio » et les magasins diététiques. On dit que dans ce cas, elle perd une partie de ses vertus bienfaisantes. 


La sève de bouleau a le même pouvoir dépuratif et « détoxifiant » que le jus de sève. Mais elle a aussi la particularité d’être riche en magnésium, lithium, potassium, calcium, phosphore, vitamine C, autant de minéraux et oligo-éléments indispensables à la santé de notre organisme. De plus, on y trouve des acides de fruits (acide malique, acide succinique, acide phosphorique et acide citrique) et 17 acides aminés dont l’acide glutamique qui agit sur la croissance, la cicatrisation et favorise l’équilibre psychique. On lui accorde aussi des bienfaits sur la récupération après le sport,  une influence positive sur le stress et le manque d’énergie des seniors. 


Perdre du poids avec la sève de bouleau et le jus de bouleau ?


Au risque de décevoir ceux et celles qui croient avoir trouvé ici la potion magique qui va en un clin d’œil faire fondre leurs graisses, on peut affirmer sans se méprendre que le jus de bouleau et la sève de bouleau ne font pas mincir. 
Leur fameux pouvoir « drainant » n’est autre qu’un pouvoir diurétique, ce qui peut avoir son utilité, mais on n’urine pas de la graisse, n’est-ce pas ? Perdre un peu d’eau n’est pas maigrir, d’autant plus que cette eau est très vite reprise, car notre corps ne supporte guère la déshydratation.


Maigrir, c’est autre chose : c’est apprendre à se nourrir en tenant compte de ses appétences, de sa faim et de sa satiété, c’est aussi travailler à se réconcilier avec son corps. Se serrer la ceinture durant plusieurs semaines en avalant des compléments diététiques, entraîne certes une chute de poids, mais le retour de bâton est inévitable, car on reprend aussitôt ce que l’on a perdu.  


Alors ne confondons pas tout et ne demandons à notre bouleau que ce qu’il peut donner !

 

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X