Mincir avec la pleine conscience, c'est possible.

Article

6 votes

0
 Mincir avec la pleine conscience, c'est possible.

La pleine conscience dont on parle ici consiste à se placer dans le moment présent, que cela soit à table, pendant sa toilette, à son travail. Par son entremise, nous ne sommes pas à considérer le passé ou envisager le futur.  Nous sommes à notre juste place, à l'instant précis où nous accomplissons nos tâches, nos gestes, où nous échangeons nos mots… 
Il ne s’agit donc pas ici de méditation en pleine conscience, mais de pleine conscience dite informelle, appelée « dispositional mindfulness » par le auteurs de l'étude de la « Brown University Public School of Health ». Ce que propose LineCoaching trouve ici en quelque sorte sa justification scientifique. 
Petit tour d'horizon sur cette étude...

Envie de maigrir sans régime ?
Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Je démarre mon bilan gratuit !

Moins de graisse abdominale avec la pleine conscience 

Réalisée par les chercheurs de la Brown University (1), cette étude montre que le degré de pleine conscience dans la vie quotidienne est corrélé avec le degré d’obésité et de graisse abdominale.

Concrètement, lors de cette étude, ce sont 394 personnes d'environ 50 ans qui se sont portées volontaires. Les chercheurs américains se sont servis, comme outil de travail, du questionnaire MAAS (« Mindful Attention Awareness Scale » pour échelle d'évaluation de la pleine conscience). Il s’agit d’un questionnaire d’une quinzaine d’items, comme par exemple : « Je trouve difficile de rester concentré sur ce qui se passe dans le moment présent », ou « Je peux avoir des émotions et ne pas en être conscient sur le moment ».

Les scientifiques ont aussi mesuré divers paramètres et plus spécifiquement le poids et la graisse corporelle.

Les données publiées dans le journal « The International Journal of Behavioral Medicine » montrent que les sujets avec un faible niveau de pleine conscience sont davantage susceptibles de devenir obèses, avec une prévalence de 34 %. Ceux qui ont le plus bas degré de pleine conscience ont un excès de gras abdominal d'environ 500 g.

Pour le responsable de l'étude de la Brown University, le Professeur d’épidémiologie Erick Loucks, les personnes obèses pourraient grandement bénéficier d’un entraînement à la pleine conscience.

Erick Loucks tient à souligner que même si les effets de la pleine conscience ne sont pas intenses du point de vue pondéral dans son étude, ils restent cependant significatifs. Et le scientifique sait de quoi il parle puisque, lui-même, pratique l'art de la méditation depuis plus de vingt ans et cela au quotidien. D'ailleurs, il l'enseigne au sein de la Brown University Public School of Health.

La pleine conscience, une solution anti-kilos ?

En soi, la pratique de la pleine conscience, qu’il s’agisse de pleine conscience formelle, sous forme de méditation en pleine conscience, ou bien de pleine conscience informelle, dans le quotidien, n’a pas de raison d’avoir un effet direct sur le poids ou la graisse abdominale.

Quoique cependant, on sait que les états de stress déclenchent des phénomènes hormonaux, en particulier la production de cortisol par les glandes surrénales, qui interfère avec le métabolisme glucidique et qui peut favoriser le stockage lipidique. Mais ce phénomène est dans l’ensemble plutôt marginal et ne suffit pas à expliquer l’obésité.

Non, c’est surtout manger en pleine conscience qui permet d’être attentif au goût de ce que l’on mange, à l’apparition du rassasiement gustatif, c'est-à-dire la fin du plaisir gustatif à manger un aliment donné. On ressentira aussi bien mieux le rassasiement global signalant la disparition de la faim. Et donc, on mangera avec plus de plaisir, et moins.

Ensuite, la pratique de la pleine conscience permet une meilleure connaissance de ses émotions, des pensées plus ou moins plaisantes ou déplaisantes qui traversent en permanence notre esprit. On développe alors une meilleure acceptation, on ne cherche plus à éviter pensées en émotions en recourant par exemple à des prises alimentaires hors de proportion.

Les travaux scientifiques montrant les bienfaits de la pratique de la pleine conscience se multiplient de par le monde. Le fait de ressentir sans jugement de valeur le fonctionnement de son corps, de mieux être à même de vivre ses émotions, engendre une baisse significative du niveau de stress, et a des effets sur la dépression, les troubles alimentaire, différentes maladies psychiques et physiques.

Dans l’étude en question, ces améliorations ne demandent pas un niveau de vigilance extrême ni même une pratique quotidienne de méditation. Les scientifiques ont ainsi voulu démontrer que, même avec un niveau d'attention relativement modéré porté sur l'instant présent, les conséquences ne peuvent être que favorables sur l'organisme et, en définitive, sur le tissu adipeux du ventre.

Depuis 20 ans maintenant, la notion de « mindfulness » intéresse les chercheurs ainsi que tous les individus en quête de sérénité. Les notions d’acceptation, de « sans a priori » et de « sans jugement » qui interviennent dans le mindfulness permettent de donner plus d'authenticité aux rapports humains. La population mondiale n'est-elle pas toujours plus étourdie par la vitesse, la communication omniprésente, la rapidité d'action ?

La pleine conscience, elle, propose de s’installer pleinement dans le moment présent, sans le fuir en passant à autre chose, sans zapper en permanence.

La pleine conscience avec Linecoaching

Pour récapituler,la pratique de pleine conscience consiste à focaliser délibérément son attention sur les événements physiques et mentaux qui se déroulent dans le moment présent, sans jugement de valeur. Il peut s’agir de méditation en pleine conscience, ou bien de pleine conscience informelle, dans les actions de la vie quotidienne.

L’acceptation des émotions et pensées qui en découle dispense d’utiliser des stratégies d’évitement émotionnel telles que manger exagérément, ou de recourir à d’autres pratiques addictives. Manger en pleine conscience permet de limiter les quantités avec davantage de plaisir à manger et une satisfaction accrue.

Son apprentissage demande du temps, de l'attention et de la motivation.

Mais le jeu n'en vaut-il pas la chandelle ?

Article

6 votes

0

Mon bilan minceur gratuit en 3 min

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Dans la même rubrique

La finger food

Article

3 votes

0
Née dans les fast foods américains et souvent associée aux mauvaises habitudes alimentaires, la finger food, ou le «manger avec les mains» se trouve être une astuce minceur festive et tendance.
Lire plus

Dévorer des yeux ne fait pas grossir, profitez-en !

Article

15 votes

0
Il nous arrive à tous de manger des yeux une magnifique pâtisserie ou un plat joliment présenté derrière une vitrine... En apprenant à apprécier seulement avec les yeux, et nous pourrons efficacement combattre les kilos superflus.
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X