J’ai une culotte de cheval: conseils et mode d'emploi

Article
0
J’ai une culotte de cheval: conseils et mode d'emploi

Avoir une culotte de cheval n’est pas une fatalité ! Ces capitons disgracieux qui trônent sur le haut de nos cuisses nous mettent vraiment de mauvaise humeur et on aimerait bien avoir une baguette magique pour les faire disparaître. Pas si simple. Pourtant des solutions existent, qui vont vous permettre de vous réconcilier avec votre corps, sans liposuccion.

N’y allons pas par quatre chemins : vouloir perdre sa culotte de cheval en se disant que sa vie commencera quand ce sera fait, c’est se mettre dans une position plus que délicate. Voyons comment vous pouvez améliorer les choses. Alors, prenez le taureau par les cornes et tâchez d’améliorer votre physique, avec ou sans culotte de cheval.

Faites du sport. Mais pas n’importe lequel…

Ici on s’intéresse surtout aux capitons accumulés en haut des cuisses. Alors, pour rendre moins apparente votre culotte de cheval, à vos palmes et… nagez ! Vous allez sculpter votre silhouette, fuseler vos jambes et redessiner vos hanches. Idem avec l'aquagym ou l’aquabiking, mais en plus sportif !Vous n’aimez pas l’eau ? Pas de souci. D’autres activités peuvent vous permettre de muscler vos cuisses et vos fesses, et de rendre moins visible votre culotte de cheval petit à petit: le cardio-training, le fitness, le « step », autant de disciplines qui vont faire du bien à votre cœur, votre corps et votre moral. Le tout est d’être régulier et de s’astreindre à ces exercices environ 45 minutes par séance. Trois à quatre fois par semaine seraient un rythme idéal. Un peu de patience et de tolérance envers vous-même vous aidera aussi à muscler les zones où sévit votre culotte de cheval pour de bon.

Un peu d'exercice à la maison

Si vous êtes matinale et que vous aimez vous « mettre en jambes », voilà un bon exercice contre la culotte de cheval, spécialement fait pour vous.

Après un bon petit déjeuner et juste avant de prendre votre douche, mettez-vous sur le tapis en mousse que vous aurez acheté pour l’occasion, et placez-vous à quatre pattes, appuyée sur vos genoux et sur vos mains, le dos bien droit et la tête dans le prolongement de celui-ci. Vous penchez votre tête vers le bas pour ne pas martyriser vos vertèbres cervicales et vous montez votre genou sur le côté, le plus haut possible. Vous restez ainsi quelques secondes, vous contractez votre fesse et votre cuisse puis vous ramenez votre jambe ainsi pliée vers le sol.

Une série de 10 mouvements pour chaque jambe serait déjà un joli début. Vous pouvez faire le même genre d’exercice, toujours dans la même position de départ, en envoyant votre jambe cette fois vers l’arrière, le plus loin possible. Et n'oubliez pas de terminer votre douche par un petit jet d'eau froide sur la zone ciblée, et sur les jambes. Cela ne vous fera que du bien !

Massez vos cuisses

Le massage est un excellent moyen de rendre moins apparente, ou peut-être perdre votre culotte de cheval. En effet, l’important c’est de faire bouger les graisses et de les « casser ». Le palper-rouler, vous connaissez ? Vous mettez de l’huile dans vos mains et la répartissez sur le haut des cuisses. Vous pincez la peau avec vos doigts de manière à former des plis pour assouplir les tissus et activer la circulation.

Mais attention, pour un retentissement optimal le pincement doit se faire de bas en haut. Un vrai bonheur pour vos méchants bourrelets ! Ne vous laissez pas influencer par le concept marketing des crèmes amincissantes en vente sur le marché. Elles sont hors de prix et les résultats escomptés sont bien inférieurs à ce que l’on pourrait espérer. Choisissez plutôt des huiles essentielles beaucoup moins onéreuses (mélange de genévrier et de noisette par exemple).

Mettez-vous en mode « je me muscle l’air de rien, juste pour le plaisir »...

On ne le dira jamais assez : évitez de prendre l’ascenseur (sauf si vous allez au quatorzième étage) ! Rien de mieux que l'escalier pour muscler vos cuisses et activer votre circulation sanguine. Vous prenez régulièrement le bus ou le métro ? Descendez une, voire deux stations avant votre destination. Vous jouissez du paysage, vous respirez et vous en profitez pour marcher à un rythme soutenu. Un peu de discipline et vous mettrez K.O votre culotte de cheval .

Dès que vous êtes assise, contractez vos cuisses. Discrètement et sans faire de grimaces. Les personnes qui vous entourent ne sont pas obligées de connaître le défi que vous vous êtes lancé.

Surveillez vos quantités alimentaires…

Il n’est pas question ici de faire un régime ou de supprimer tout ce que vous aimez. Au contraire, il est recommandé de vous faire plaisir. Surtout si vous vous lancez dans un nouveau défi. Donc, ne vous privez pas de manger ce que vous aimez! En fait, l’important n’est pas tant que vous mangiez ceci ou cela, mais que vous mangiez en fonction de votre appétit. Or celui-ci est peut-être plus petit que vous ne le pensez ! Vous aviez envie d’une pâtisserie, très bien. Mais avez-vous du plaisir gustatif jusqu’à la dernière bouchée ? Ou bien, étiez-vous déjà à saturation au ¾ ? Ou à la moitié ? N’hésitez pas à laisser ce qui est en trop.

Soyez cependant indulgent avec vos envies! 

Pas de restrictions, donc. On se fait plaisir tout en mangeant, à condition de manger en tenant compte de son niveau de faim ! Respectez votre système de régulation biologique : une des règles d’or pour satisfaire vos besoins alimentaires réels. Vous serez rassasiée plus rapidement et vos écarts n'en seront plus. Vous aurez pris le temps de humer, mâcher, déguster, le tout sans culpabiliser. Et votre corps vous en sera reconnaissant !

Buvez la quantité d’eau correspondant à votre soif. Il se peut qu’un demi-litre par jour suffise, mais s’il fait chaud et si vous faites des efforts physiques, vos besoins peuvent monter jusqu’à 3 ou 4 litres, voire davantage ! Quant aux infusions diurétiques, thé vert et aux queues de cerises, cela vous fera sans doute uriner davantage (et boire pour compenser) mais cela n’aura strictement aucune action sur vos graisses stockées.

Et surtout, restez positive…

Ne vous torturez pas. Vous êtes là pour affiner votre silhouette, pas pour faire un concours de bodybuilding ! Avec une musculature renforcée par l’exercice, votre culotte de cheval sera moins visible, même si elle ne disparaît pas. Rappelez-vous que l’important dans cette affaire, est de prendre soin de soi, de son corps et de son esprit, afin de vivre sa vie du mieux qu’on le peut.

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

Pour éliminer sa culotte de cheval, on peut aussi mettre en place nos conseils et pratiquer ces quelques exercices pour perdre des fesses, et pour perdre des cuisses. Et puis, si vous souhaitez savoir comment éliminer la cellulite ou  comment lutter contre la cellulite, ces articles devraient vous être utiles.

Découvrez aussi notre parcours forme, et retrouvez chaque exercice pour maigrir adapté à votre niveau, en vidéo.

Article
0

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X